Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupe du monde de kitesurf à Essaouira : Une Fédération Royale en cours de constitution




Coupe du monde de kitesurf à Essaouira : Une Fédération Royale en cours de constitution
"Nous menons un travail de coordination avec des clubs et des associations de kitesurf à Casablanca, Dakhla, Tanger et Essaouira en vue de créer une fédération royale. Nous pensons pertinemment  qu’une telle initiative sera d'un grand apport aux athlètes dépourvus de sponsoring et des moyens matériels et financiers requis pour soutenir le rythme des compétitions mondiales de ce sport qui n'est malheureusement pas à la portée de tout le monde" nous a déclaré Tarick Othmani directeur de l'étape finale du championnat du monde du kitesurf qu'abrite la ville des alizés du 05 au 13 décembre 2009 pour la deuxième année consécutive.  Cet événement qui a nécessité un travail de préparation de longue haleine, n'aurait pas pu avoir lieu sans l'engagement d'institutions locales, et une volonté collective de mettre en avant les potentialités sportives, climatiques, naturelles et touristiques du Maroc dont deux cités (Dakhla et Essaouira) abritent régulièrement deux des neuf étapes du Kiteboard World Cup. 38 athlètes ont été au rendez-vous pour disputer les titres de champions du monde dans  le Freestyle, la course Racing, et le Wave master. D'après les organisateurs, rien n'est encore joué, et l'étape d'Essaouira sera décisive pour toutes les disciplines. "Trois athlètes marocains seulement disposent de sponsors qui leur permettent d'assumer le coût de participation à cette coupe du monde.
Pour le reste, il n'est toujours pas évident d'assurer les neuf étapes du championnat.  De ce fait, la constitution d'une fédération royale marocaine de Kitesurf  demeure prioritaire  pour mettre toutes les chances du côté de nos riders aux talents et compétences confirmées. Nous oeuvrons aussi dans le sens de l'allégement du coût de pratique de ce sport pour les jeunes générations. Nous travaillons actuellement sur la possibilité d'implanter une société de production du matériel du Kitesurf au Maroc. Dans le cas contraire, monter une société marocaine en vue de baisser le prix du matériel dont le coût varie entre 15 et 20 mille dirhams par pratiquant" a déclaré Tarick Ottmani commentant le nombre réduit des participants marocains à cette coupe du monde. Les 30 mille euros seront partagés par les champions du monde du Freestyle ( 13 mille), le course Racing (5 mille), le wave master (11 mille), et le kiteloop (mille euros).

Abdelali Khallad
Jeudi 10 Décembre 2009

Lu 314 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif