Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Consuelo Rumí : L’Espagne a demandé à la Commission européenne de débloquer d’urgence son aide au Maroc

Montant : 140 millions d’euros




 L’Espagne a demandé à la Commission européenne de débloquer «de manière urgente» l’aide financière promise au Maroc afin de le soutenir en matière de gestion des flux migratoires et de lutte contre le phénomène de l’immigration irrégulière, a indiqué mardi la secrétaire d’Etat espagnole aux Migrations, Consuelo Rumí.
L’Espagne a demandé à l’exécutif européen d’accorder au Maroc, avant mars prochain, les 140 millions d’euros que l’Union européenne s’était engagée à débloquer au profit du Royaume dans le cadre de la lutte contre l’immigration irrégulière, a-t-elle dit dans des déclarations rapportées par les médias espagnols.
Consuelo Rumí a fait ces déclarations au terme d’une visite de deux jours à Bruxelles au cours de laquelle elle a rencontré des responsables européens, dont le Commissaire européen aux Migrations et aux Affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos, et le Commissaire européen à l'Elargissement et à la Politique de voisinage, Johannes Hahn.
Elle a estimé, dans le même contexte, que les 140 millions d’euros promis par Bruxelles «ne sont pas suffisants» pour le Maroc qui, outre le fait de combattre les mafias de trafic d’êtres humains, est en train de mettre en œuvre des politiques d’intégration des migrants d’origine subsaharienne.
Consuelo Rumí a fait savoir qu’elle a constaté, lors de sa réunion avec M. Hahn, une convergence de vues sur le fait que «le Maroc doit être un partenaire stratégique de l’UE non seulement dans le domaine migratoire».
La responsable espagnole a indiqué, par ailleurs, que sa visite à Bruxelles avait pour objectif d’expliquer la politique migratoire de l’Espagne, basée sur le renforcement des contrôles, ainsi que sur la promotion de voies légales d’accès à l’espace européen et l’aide aux pays d’origine et de transit en matière de développement.
L’Union européenne avait fait part, lors du Sommet des chefs de d’Etat et de gouvernement de l’UE tenu les 17 et 18 octobre 2018 à Bruxelles, de son soutien à une proposition de l’Espagne portant sur la mise en place d’un plan d’accompagnement du Maroc en matière de gestion du défi migratoire.
Cette proposition, faite par le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, a été soutenue par le président du Conseil européen Donald Tusk et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.
L’initiative concerne «une contribution d’au moins 140 millions d’euros de fonds européens» aux efforts du Maroc en matière de gestion des flux migratoires».

Mercredi 23 Janvier 2019

Lu 389 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com