Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Commémoration, ce dimanche, du 47ème anniversaire de la Marche Verte


R.M
Vendredi 4 Novembre 2022

Commémoration, ce dimanche, du 47ème anniversaire de la Marche Verte
C’est ce dimanche que les Marocains commémorent le 47ème anniversaire du lancement par Feu Sa Majesté le Roi Hassan II de la glorieuse victorieuse Marche Verte. La date du 6 novembre 1975 ne se limite pas à une étape décisive de l’histoire de notre pays mais se veut un événement marquant de l’humanité au cours du 20ème siècle.

«Effectivement, cher peuple, notre décision est prise, celle d’entreprendre notre Marche Verte pacifique et irréversible, forts de notre bon droit. Nous aurons à nos côtés nos frères et amis, ne comptant que sur notre ferme détermination et notre foi inébranlable ».

C‘est en ces termes solennels que le défunt Souverain avait donné le coup d’envoi de cette monumentale entreprise, tout en insistant sur son caractère totalement pacifique : « Si tu rencontres un Espagnol civil ou militaire, échange avec lui le salut et invite-le sous la tente à partager ton repas. Nous n’avons aucune inimitié à l’égard des Espagnols ni ne ressentons de rancœurs à leur endroit car si nous avions voulu faire la guerre à l’Espagne, nous n’aurions pas envoyé des civils désarmés mais plutôt une armée. Nos intentions ne sont nullement belliqueuses et nous répugnons à toute effusion de sang. Bien au contraire, notre marche est pacifique ».

La force de ces paroles et la force des actes qui s’ensuivirent avaient accompagné l’impressionnante mobilisation de tout un peuple, accouru des quatre coins du pays, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, de la montagne à la plaine, de la campagne aux centres urbains, marchant instantanément et spontanément en plein désert, mû par le seul objectif de récupérer son Sahara colonisé depuis 1884 et recouvrer son intégrité territoriale.

L’histoire retiendra que la seule motivation qui animait les 350.000 marcheurs, provenant de toutes les couches sociales et de toutes les régions du pays, était purement patriotique et puisait sa force dans l’attachement indéfectible des Marocains à leurs terres et à l’indépendance intégrale de leur patrie.

Si nous commémorons avec grande fierté le 47ème anniversaire de cette glorieuse Marche, c’est que cette immense entreprise populaire, cette bataille, paradoxalement pacifique constitue un fait historique inédit et exceptionnel forçant l’admiration à travers l’ensemble de la communauté internationale.

Ainsi, cette mission collective accomplie et achevée, le Maroc, tout en veillant scrupuleusement à préserver cet acquis historique, se fixe d’ores et déjà l’objectif ultime de développer cette partie intégrante de son territoire national. Les responsables s’attellent alors à la doter des infrastructures de base nécessaires pour l’épanouissement et le bien-être de sa population tout en lui garantissant toutes les conditions favorables à sa prospérité et sa sécurité économiques et sociales.

A cet effet, de gros efforts sont déployés pour transformer les villes des provinces du Sud en véritables noyaux urbains, rayonnants et prospères et en pôles économiques attrayants et prometteurs.

Et c’est dans cette optique que, sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette dynamique s’est optimalement poursuivie par la réalisation rigoureuse de grands projets économiques et infrastructurels dans tous les secteurs d’activité visant essentiellement à assurer à la population de ces provinces les conditions favorables à sa dignité, sa prospérité et son développement, tout en s’orientant vers le positionnement des provinces du Sahara marocain dans la stature de trait d’union effectif et opérationnel entre le Royaume du Maroc et le reste du continent africain sur les plans géographique, économique et culturel.

Dans ce contexte exceptionnel, un nouveau modèle de développement de ces provinces a émergé, lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, permettant d’asseoir une large politique d’intégration privilégiant la consolidation de la posture économique du Sahara marocain et son rayonnement en tant que plaque tournante dans le cadre des échanges et rapports du Royaume avec les différents pays de la région et du continent.

Néanmoins, la commémoration de l’anniversaire de la mémorable Marche Verte intervient dans un contexte régional mitigé oscillant entre la satisfaction du fait accompli matérialisée par les avancées diplomatiques vertigineuses réalisées par le Maroc quant à la justesse de sa cause nationale et la légitimité historique et juridique de la récupération de ses territoires du Sud, spoliés jadis par la puissance ibérique et la frustration face à un voisin dont l’inimitié ancestrale n’est un secret pour personne.

En effet, la rivalité maladive du régime algérien trouve ses origines dans un passé très peu reluisant, marqué par son rangement dans un certain camp affilié à un bloc idéologique s’activant en pleine guerre froide, situation, par ailleurs, désuète et vision politique des relations internationales complètement obsolète. Or, au fil du temps, avec les mutations économiques, politiques et sociales qu’a connues l’ordre mondial, elle a mis au grand jour le vrai visage de la junte militaire s’autoproclamant, par la force coercitive, direction de la collectivité algérienne.

L’animosité persistante de l’appareil politico-militaire au gouvernail d’Alger a atteint son paroxysme avec la prise de conscience au niveau international, par ailleurs exponentielle, qui a émergé, consacrant la légitimité de la cause nationale marocaine, manifestée, entre autres, par la reconnaissance solennelle des Etats-Unis d’Amérique de la souveraineté du Royaume sur son Sahara, la position espagnole appuyant le plan d’autonomie, l’ouverture d’un certain nombre de représentations diplomatiques dans les villes de ce même Sahara, le soutien de l’ONU à son initiative d’autonomie et le vote d’une résolution clairement favorable à sa position, tout cela conjugué à l’essor économique et social distinctif du Maroc et son émergence révélatrice de détermination et gros efforts en tant que puissance régionale et continentale.

R.M


Lu 2130 fois


1.Posté par Hamid le 05/11/2022 05:07 (depuis mobile)
Le Maroc est dans son Sahara est le Sahara est Marocain .

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p