Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comme prévu, le WAC au dernier carré de la Ligue des champions

Leçon de coaching : Le changement ingénieux de Chaabani qui a conduit à la qualification de l’Espérance


Comme prévu, le WAC au dernier carré de la Ligue des champions
Le WAC est parvenu, samedi, à accéder pour la septième fois au stade des demi-finales de la Ligue des champions, et ce après avoir pris le meilleur sur le Mouloudia d’Alger. Pour le compte du match retour des quarts de finale, disputé au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca, les Rouges ont scellé les débats sur la courte marque de 1 à 0, sachant que l’opposition de l’aller qui a eu lieu une dizaine de jours auparavant au stade 5 Juillet à Alger, s’était soldée sur un score de parité, un partout.

La logique a été amplement respectée suite à cette qualification du Wydad qui, tout de même, s’est fait quelques frayeurs avant d’atteindre son objectif et de voir sa victoire prendre forme au temps additionnel grâce à Walid El Karti. L’addition aurait pu être beaucoup plus salée, si les opportunités créées étaient bien exploitées, particulièrement par Ayoub El Kaabi, qui a excellé de nouveau dans le ratage d’occasions toutes faites. Il faut dire que lors de ce second acte aucunement acquis d’avance face à un adversaire devant jouer son va tout, le WAC a opté pour la prudence, ce qui a été souligné dans la déclaration d’après match de l’entraîneur tunisien Fawzi Benzarti, comblé par cette performance, tenant par là même à saluer la prestation de ses poulains qui s’étaient montrés concentrés tout au long de la partie. Cela ne l’a pas empêché de relever le ratage des occasions, avançant que son équipe va se préparer afin d’être fin prête pour le match des demi-finales contre les Sud-Africains de Kaizer Chiefs.

Une formation qui s’est qualifiée in extremis après avoir était défaite au retour à Dar Essalam par les Tanzaniens de Simba par 3 à 0. Kaizer Chiefs ayant fait l’essentiel au match aller, en le scellant sur le score de 4 à 0. Pour rappel, le WAC et Kaizer Chiefs s’étaient affrontés lors de la phase de poules. A Ouagadougou, les Casablancais s’étaient imposés sur le large score de 4 à 0, tandis qu’au retour à Johannebourg, les Sud-Africains l’avaient emporté par 1 à 0, match où le Wydad avait aligné une équipe B après avoir assuré au préalable sa qualification aux quarts de finale. A propos des autres matches, Al Ahly, tenant du titre, sera de la partie au dernier carré après avoir forcé le nul en déplacement aux dépens des Sud-Africains de Mamelodi Sundowns (1-1). A l’aller, les Cairotes s’étaient adjugé le gain de la partie sur le score de 2 à 0, issue qui avait sanctionné également les débats de la première manche de la confrontation entre les Algériens de Chabab Belouizdad et les Tunisiens de l’Espérance.

Sauf qu’au retour à Radès, les Espérantistes ont honoré leur standing d’abonnés des tours avancés de la C1. Ils ont réussi à remonter la pente, en égalisant deux partout au terme des deux matches, grâce au subterfuge de leur coach Mouine Chaabani. Celui-ci a opté pour un changement non pas tactique mais malicieux à huit minutes de la fin du temps réglementaire, en procédant au remplacement du gardien de but, au moment où son équipe était menée par 1 à 0 et donc éliminée. Un changement qui a déstabilisé l’équipe adverse, puisque dans un tel cas de figure, logiquement, un coach devrait rabattre ses dernières cartes en intégrant un ou deux éléments à vocation offensive pour revenir dans la partie. Mais ce n’était pas le choix de Mouine Chaabani qui a fait entrer un keeper pour signifier aux Algérois que l’égalisation allait se dessiner et que le départage se ferait après recours aux tirs au but. Ce scénario s’est concrétisé puisque Ben Romdhane a pu libérer les siens à la 87ème mn et lors de la séance des penalties, l’EST a eu le dernier mot par 3 à 2.

Il convient de signaler en dernier lieu que les demi-finales aller WAC-Kaizer Chiefs et EspéranceAl Ahly sont programmées le 18 juin, alors que les rencontres retour auront lieu le 25 dudit mois. Quant à la finale, elle se jouera au finish au Complexe Mohammed V de Casablanca, le 17 juillet prochain.

Mohamed Bouarab

Libé
Dimanche 23 Mai 2021

Lu 725 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Patrick De Wilde, le globe-trotter

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 Le HUSA renoue avec la victoire

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS