Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chantage à la sextape Procès en vue pour Benzema


Chantage à la sextape Procès en vue pour Benzema
S tar du football mondial, Karim Benzema est sous la menace d'une condamnation en France: l'attaquant du Real Madrid est renvoyé en correctionnelle dans l'affaire de la sextape, tentative de chantage visant son ancien équipier chez les Bleus Mathieu Valbuena.

La perspective de comparaître pour "complicité de tentative de chantage" ne semble pas perturber particulièrement le joueur français, qui encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende: "Bon alors c'est pour quand la mascarade, hein?", a réagi l'attaquant, volontiers provocateur, sur son compte Instagram. La date du procès n'a pas encore été fixée.

Au terme d'une longue procédure, quatre autres hommes sont poursuivis pour tentative de chantage et l'un d'entre eux également pour abus de confiance. "Nous ne sommes malheureusement pas surpris. Il s'agit d'une décision aussi absurde que prévisible", a réagi Me Sylvain Cormier, l'avocat de Karim Benzema, dénonçant un "acharnement".

Contacté, le club espagnol n'a pour sa part pas commenté. Ce renvoi devant le tribunal correctionnel constitue "la suite logique de l'instruction, qui a parfaitement établi la participation des différentes personnes", a estimé le conseil de Mathieu Valbuena, Me Paul-Albert Iweins. C'est un nouvel épisode dans un feuilleton de plus de cinq ans: en novembre 2015, la nouvelle de la garde à vue de Karim Benzema avait fait l'effet d'une bombe.

L'ancien attaquant vedette des Bleus, qui n'est plus apparu en équipe de France depuis le début de l'affaire, est accusé d'avoir fait chanter son équipier Mathieu Valbuena à propos d'une vidéo à caractère sexuel. Les deux joueurs font alors partie des cadres de l'équipe de Didier Deschamps qui s'apprête à disputerl'Euro2016 à domicile.

En octobre 2015, alors que les Bleus préparent un match amical face à l'Arménie (victoire 4-0), Karim Benzema en profite pour parler à Mathieu Valbuena d'une rumeur le concernant: une sextape le mettant en scène circulerait. Des personnes chercheraient même à en tirer profit. Il s'agit là d'un simple avertissement, assure Benzema. Mais Valbuena y voit une injonction à payer.

Depuis juin, des escrocs essaient en effet de lui soutirer de l'argent en échange de cette sextape. Il porte plainte. Et un policier se faisant passer pour son intermédiaire essaie de confondre les maîtres-chanteurs. Rapidement, les soupçons se portent sur Mustapha Zouaoui et Axel Angot, deux hommes gravitant dans le milieu du football à Marseille. Ceux-ci ont échafaudé plusieurs plans pour entrer en contact avec Valbuena. L'un d'eux consiste à entrer en contact avec Karim Zenati, ami d'enfance de Benzema, pour lui demander d'inciter l'attaquant du Real à faire pression sur "Petit Vélo" pour qu'il paie.

Le parquet de Versailles soupçonne alors Zenati et Benzema de "participation à une association de malfaiteurs". Mais ils ne sont finalement pas renvoyés pour ce chef, conformément aux réquisitions du parquet. Sont cependant renvoyés devant le tribunal de Versailles Axel Angot, Mustapha Zouaoui, Karim Zenati et Younes Houass, un autre intermédiaire en contact avec les maîtres-chanteurs, pour "tentative de chantage", comme demandé par le ministère public. Axel Angot est également renvoyé pour "abus de confiance".

Enfin, l'ex-international Djibril Cissé, premier à avoir parlé de la sextape à Mathieu Valbuena en mai 2015, était aussi visé par l'enquête, mais le parquet n'a pas demandé de poursuites contre lui. Un non-lieu a été rendu à son encontre par le juge d'instruction. "C'est une libération, son image avait quand même été ternie par cette mise en examen, il est en période de reconversion", a déclaré à l'AFP son conseil Me Arnaud Péricard. Au long de la procédure, la défense a tenté de faire annuler l'enquête. Les agissements du policier s'étant fait passer pour un intermédiaire de Valbuena étaient dans le viseur des avocats, qui l'accusaient d'avoir poussé les protagonistes de l'affaire à commettre une infraction. La Cour de cassation a tranché en décembre 2019: les méthodes du policier étaient légitimes. Agé de 33 ans, Benzema est toujours considéré comme l'un des meilleurs attaquants du monde et fait les beaux jours depuis 2009 du Real Madrid avec lequel il a été sacré champion d'Espagne trois fois. Il a également gagné quatre fois la Ligue des champions. Valbuena, qui n'a plus été appelé en équipe de France depuis le début de l'affaire, a de son côté remporté en 2020 le championnat grec avec l'Olympiakos.A36 ans, il est l'une des coqueluches du club.

Blatter hospitalisé
L'ancien président de la Fifa Sepp Blatter est hospitalisé, a rapporté jeudi le journal suisse Blick, citant la fille de l'ex-dirigeant du football mondial, qui ne précise pas de quoi souffre son père. "Mon père est à l'hôpital. Il va chaque jour mieux, mais il a besoin de temps et de repos", a déclaré Corinne Blatter Andenmatten au journal, selon lequel Sepp Blatter, âgé de 84 ans, est dans un état sérieux sans que sa vie soit en danger. Président de la Fédération internationale de football pendant dixsept ans, Sepp Blatter avait démissionné en 2015, rattrapé par une vaste enquête pour corruption visant plusieurs hauts responsables de l'institution.

Zidane à l'isolement 
L'entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane s'est placé à l'isolement après un contact avec une personne positive au Covid-19, a-t-on appris jeudi de source proche du club, confirmant des informations des médias espagnols. "Il est à l'isolement", a déclaré cette source à l'AFP, ajoutant que le Real était en attente du résultat d'un test PCR pour connaître son état exact. "Il a donné un résultat négatif à un test antigénique ce matin", a-t-on précisé. Selon la chaîne espagnole La Sexta, l'entraîneur français n'a pas pu diriger la séance d'entraînement de jeudi matin. Le quotidien sportif Marca, le plus lu d'Espagne, précise pour sa part qu'en cas d'isolement prolongé, ce serait l'adjoint de "ZZ", son compatriote David Bettoni, qui pourrait devoir diriger l'équipe samedi à Pampelune pour un match de la 18e journée du Championnat d'Espagne contre Osasuna (21h00).

Libé
Vendredi 8 Janvier 2021

Lu 146 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS