Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ce monstre sacré du cinéma qui fascine Reda Kateb


Ce monstre sacré du cinéma qui fascine Reda Kateb
En dix ans, Reda Kateb s'est imposé comme l'une des figures majeures du cinéma français. Révélé à Cannes en 2009 avec Un prophète de Jacques Audiard, César 2015 du meilleur second rôle masculin pour Hippocrate, dragué par Hollywood (Zero Dark Thirty, Lost River), l'acteur s'est illustré dans des films devenus incontournables du septième art hexagonal, à l'instar du Chant du loup, ou du vibrant Hors normes, en 2019. Jusqu'au dimanche 29 août, il est l'un des membres du jury de la 14è édition du Festival du film francophone d'Angoulême, sous la présidence de Nicole Garcia. A cette occasion, Télé-Loisirs a voulu connaître les goûts du comédien en matière de cinéma.

L'occasion pour l'acteur d'évoquer sa découverte de Star Wars "sous les étoiles", sa fascination pour Jean Gabin, ou ce film culte qu'il n'a jamais voulu voir en raison du racisme qu'il véhicule. Au cours de notre entretien, Reda Kateb revient également sur l'un de ses premiers jobs : "J'ai été projectionniste dans un cinéma dans lequel j'allais depuis mon enfance, à Ivry-sur-seine, là où j'ai grandi. Et où j'ai pu découvrir beaucoup de films, aussi bien des classiques que des films qui sortaient sur le moment. Et quand je passais mon bac, je travaillais dans ce cinéma où j'ai été caissier, ouvreur, de l'époque où on déchirait les petits tickets et où on faisait rentrer les gens dans la salle avec une lampe de poche", raconte-t-il.

Libé
Vendredi 27 Août 2021

Lu 667 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Octobre 2021 - 18:00 Les terribles confidences de Carla Bruni

Vendredi 15 Octobre 2021 - 18:00 Elizabeth II "trahie par ses enfants"

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS