Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Capital Investissement: plus de 1,86 MMDH de levées en 2021

Avec 32 % des investissements réalisés en 2021, le secteur industriel s’arroge encore la première place


Libé
Jeudi 19 Mai 2022

Capital Investissement: plus de 1,86 MMDH de levées en 2021
Les levées de fonds des sociétés de gestion, membres de l'Association marocaine des investisseurs en capital (AMIC), ont atteint un niveau record de 1,867 milliard de dirhams (MMDH) au titre de l'exercice 2021, soit une hausse de près de 40% en glissement annuel, a indiqué mardi Tarik Haddi, président de l'AMIC.

Ces levées de capitaux ont été réalisées par 4 fonds dédiés à l'investissement transrégional, a précisé M. Haddi lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation du Rapport d’activité des acteurs marocains du capital investissement, notant que cette catégorie de fonds s’accapare 80% des levées pour le Maroc depuis 2012, rapporte la MAP.

La part des organismes de développement internationaux est en forte hausse depuis la première génération de fonds (2000-2005), relève l'AMIC, ajoutant que la part des investisseurs marocains a connu une forte baisse entre la première et la quatrième génération de fonds, en passant de 73% des levées sur la période 2000-2005 à 37% sur la période 2017-2021.

En 2021, les investissements réalisés par 12 sociétés de gestion s'élèvent à 1,152 MMDH, portant sur 22 nouvelles entreprises investies et 8 réinvestissements. Avec 32% des investissements réalisés en 2021, le secteur industriel s’arroge encore la première place tandis que celui des services et transports arrive en seconde position et enregistre une hausse de 18% à 31% sur la période 2017-2021. Plus de 71% des investissements sont réalisés dans la région de Casablanca-Settat et 9% dans la région Rabat-Salé-Kenitra, précise l'AMIC.

De leur côté, les investissements en Capital Amorçage et Risque représentent 32% des investissements réalisés en nombre et 7% en valeur, fait observer l'Association, ajoutant que leurs parts sont passées de 26% sur la période 2006-2011 à 48% sur la période 2017-2021 (en nombre). L'AMIC constate, également, une augmentation du nombre de transactions de moins de 20 millions de dirhams (MDH), entre la 3ème et la 4ème génération de fonds, grâce au développement de l’activité amorçage/risque.

La taille des fonds a permis de doubler, sur deux générations, les tickets moyens d’investissement pour le développement et la transmission passant de 55 MDH (2012 - 2016) à 99 MMAD (2017 – 2021). Le ticket moyen pour les entreprises en phase d’amorçage/risque est d’environ 8,6 MMAD sur la période 2017–2021. Avec 4 actes de désinvestissement, les sorties de l’année 2021 se sont établies à 882 MDH.

Ce résultat constitue le 2ème record après l’année 2017 (968 MDH) pour les sorties effectuées ces 10 dernières années. A fin 2021, les fonds ont réalisé 136 actes de désinvestissement. Les sorties sur le marché secondaire représentent 37% des montants désinvestis, suivies des sorties auprès des industriels qui représentent 28%, puis des sorties boursières qui représentent 18%.

Côté performances, le taux de rentabilité interne (TRI) brut moyen calculé sur la base de 91 cessions effectives s'est situé à 13% sur la période allant de 2000 à 2021. Le multiple global du secteur est de 2 (1,2 pour l’amorçage/risque – 2,3 pour le développement et 1,8 pour la transmission). Par ailleurs, l'AMIC fait ressortir que la durée moyenne de détention des participations est de 6,1 ans. Les secteurs de la santé, des services et de la construction affichent les TRI les plus élevés avec respectivement 26%, 18% et 17%.

Le rapport d'activité de l'AMIC est réalisé pour la 14ème année consécutive par le Cabinet Grant Thornton sous la houlette de la Commission Etudes & Statistiques de l’AMIC. Le rapport d’activité couvre un périmètre de 28 sociétés de gestion (incluant des fonds) et 60 fonds (16 actifs, les autres en phase de désinvestissement ou désinvestis), et représente ainsi la quasi-totalité des sociétés de gestion ayant un bureau au Maroc.

L'AMIC regroupe la majorité des structures de Capital Investissement (Capital Risque, Capital Développement, Capital Transmission/LBO, Capital Retournement) installées au Maroc. Actionnaires professionnels, les 28 membres actifs de l’association accompagnent et financent la croissance de plus de 240 entreprises marocaines.

L’AMIC compte également 23 membres associés représentant les métiers qui accompagnent et conseillent les investisseurs et les entrepreneurs dans le montage et la gestion de leurs partenariats.


Lu 624 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS