Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Calcio : Tout le monde est prêt pour un week-end de feu




Statu quo en tête avant les duels au sommet du week-end: La Juventus et Naples ont gagné mercredi lors de la 6e journée et sont devant avant de s'expliquer samedi à Turin, alors que les deux équipes de Rome se sont également imposées avant le derby.
Rendez-vous est pris pour samedi. La Juventus Turin sera chez elle, en position de leader et forte d'un début de saison parfait: six victoires en six matches.
En face, elle retrouvera Naples, son dauphin des deux dernières saisons, qui a bien digéré le passage de témoin entre Maurizio Sarri et Carlo Ancelotti et qui n'aura que trois longueurs de retard à son arrivée à l'Allianz Stadium.
Car mercredi, Naples a confirmé ses récents progrès et a battu Parme sans trembler (3-0), grâce à un but rapide d'Insigne et à un doublé de Milik.
Le petit Italien et le grand Polonais étaient alignés en attaque dans le 4-4-2 imaginé par Ancelotti, qui commence donc à porter ses fruits.
La Juventus, elle, a joué un match à mi-temps. Très impressionnants en première période, les Turinois avaient fait la différence avant la pause, avec le premier but de la saison de Dybala et un beau but de Matuidi, servi par Cristiano Ronaldo.
La suite a été contrôlée sans peur ni éclat particulier par les hommes de Massimiliano Allegri, qui partiront favoris samedi, avec l'ambition de creuser déjà un écart important.
"Ce qu'on peut encore améliorer, c'est qu'on a fait quelques erreurs en fin de match et qu'on a été parfois vulnérables", a regretté le perfectionniste Allegri.
L'AS Rome avait mauvaise mine alors qu'approche le derby de la capitale samedi, face à une Lazio Rome en pleine forme.
Le net succès 4-0 enregistré par la Roma (10e) mercredi à l'Olimpico contre le 19e Frosinone ne change pas tout et les +Giallorossi+ sont au mieux convalescents.
Mais alors qu'ils n'avaient pas gagné depuis la première journée de championnat mi-août, les quatre buts inscrits mercredi font du bien à la confiance.
"On a fait un bon match aujourd'hui avec une autre mentalité. On a plus essayé de jouer et de marquer. C'était important de prendre confiance avant ce match très attendu samedi", a confirmé Pastore.
Dès la 2e minute, c'est Under qui a ouvert les hostilités d'une frappe victorieuse, comme pour chasser les doutes au plus vite.
C'est ensuite l'artiste Pastore qui a marqué en talonnade, comme il l'avait déjà fait contre l'Atalanta lors de la 2e journée. El Shaarawy et Kolarov ont poursuivi le festival.
Frosinone a été totalement inoffensif et le capitaine De Rossi a pu sortir sous une immense ovation, récompense de ses 600 matches sous le maillot de la Roma.
Le derby de samedi s'annonce excitant car la Lazio marche fort. Mercredi, les joueurs de Simone Inzaghi ont été battre l'Udinese 2-1. Avec 12 points, ils s'installent sur le podium (3e).
Les deux stars de l'équipe, Immobile et Milinkovic-Savic, ont débuté sur le banc et seront frais samedi.
Mardi, l'Inter Milan avait battu la Fiorentina 2-1, ce qui lui permet de grimper jusqu'à la 5e place. Surtout, la suite de cette 6e journée a montré que les gros allaient vite et les +Nerazzurri+ ont donc bien fait de prendre trois points.

Vendredi 28 Septembre 2018

Lu 193 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19