Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Art contemporain
 africain 


La ville de Marrakech vit au rythme de la deuxième édition de la Foire d'art "1-54", un grand événement international dédié à la promotion de l’art contemporain d’Afrique et de sa diaspora, qui prend ses quartiers du 21 au 24 février dans la cité ocre, pour la deuxième année consécutive. Une sélection de 18 galeries de premier plan représentant 11 pays dont le Maroc, l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Sénégal, mais aussi l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, le Danemark, l’Italie ou encore les Etats-Unis, exposent le travail de plus de 65 artistes émergents et reconnus pour le plus grand bonheur des collectionneurs et des amateurs d’art. En effet, après le lancement des éditions de Londres en 2013 et de New-York en 2015, la Foire internationale "1-54" a opté pour le Maroc et, en particulier, pour Marrakech comme ville porteuse de ce projet sur le continent africain. C’est en février 2018 que "1-54" a lancé l’édition inaugurale de la Foire sur le continent africain à Marrakech, élargissant ainsi la portée de cet événement et diversifiant son portfolio de galeries.
Cette édition de Marrakech vient ainsi compléter le réseau international de "1-54", formé depuis sept ans à travers les éditions de Londres depuis 2013 et New-York depuis 2015. Pour les organisateurs, la cité ocre possède l’une des scènes artistiques les plus dynamiques d’Afrique et "1-54" vise à développer et à soutenir l’énergie créative de la ville, favorisée par ses artistes, ses galeries et ses institutions.

Michael Jackson

Les ayants droit de Michael Jackson ont entamé jeudi des poursuites contre la chaîne de télévision HBO qui se prépare à diffuser un documentaire accusant le défunt chanteur d'avoir commis des abus sexuels sur deux jeunes garçons. La plainte de 53 pages, déposée auprès d'un tribunal de Los Angeles, accuse notamment HBO de violer un accord de "non-dénigrement" qu'elle aurait signé en 1992, du vivant du roi de la pop, et réclame jusqu'à 100 millions de dollars de dommages et intérêts. La chaîne a toutefois assuré qu'elle diffuserait comme prévu son documentaire, "Leaving Neverland", présenté récemment au Festival du film de Sundance. "Michael Jackson est innocent. Point", affirme la plainte. "En 2005, Michael Jackson est passé en jugement (...) et il a été relaxé par le jury", poursuit le document. "Dix ans après sa mort, il y en a qui tirent profit de son succès mondial retentissant et cherchent à exploiter ses excentricités", ajoute la plainte déposée par deux exécuteurs testamentaires du chanteur, à la tête de la fondation gérant les intérêts de ses héritiers.

Libé
Samedi 23 Février 2019

Lu 187 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com