Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




R. Kelly
L'une des victimes présumées de R. Kelly a assuré lundi avoir été menacée par le chanteur américain et son équipe après avoir assigné la star en justice, son avocate révélant l'ouverture d'une enquête à New York. Grande figure du R&B des années 90, auteur notamment du titre "I Believe I Can Fly", R. Kelly défraie aujourd'hui la chronique après la diffusion d'un documentaire accablant la semaine dernière. Dans le documentaire, plusieurs femmes accusent le chanteur d'avoir eu des relations sexuelles avec des jeunes filles de moins de 16 ans alors qu'il était majeur et de s'être entouré de femmes qu'il a transformées en esclaves sexuelles. Lundi, Faith Rodgers, qui a rencontré R. Kelly en mars 2017 après l'un de ses concerts, alors qu'elle n'avait que 19 ans, a affirmé avoir été victime d'"actes d'intimidation et de rétorsion" de la part de l'artiste après l'avoir assigné en justice.

Publication
Un livre de Khadija Aziz, cadre à l'Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM), a récemment vu le jour sous l’intitulé "Aspects de la culture amazighe contemporaine". Composé de 140 pages, cet ouvrage traduit l’intérêt porté par l'auteur à la culture amazighe et à différentes questions qui s'y rapportent et sur lesquelles Mme Aziz s'est penchée pendant près de deux décennies. Dans une déclaration à MAP-AMAZIGH, la chercheuse a noté que ce livre rassemble une série d'articles qu'elle a publiés dans divers médias nationaux entre 2001 et 2018, et où elle tente de décrire et d'analyser certains phénomènes liés à la culture amazighe. Mme Aziz a ajouté que cet ouvrage comprend plusieurs axes dédiés aux questions relatives à l'éducation, au développement de l'écriture en amazigh, aux perspectives du livre amazigh ainsi qu’aux différentes formes artistiques et littéraires amazighes. Le livre traite, par ailleurs, des médias amazighs et d'un ensemble de questions à caractère social et culturel, notamment concernant les femmes, les enfants et les us et coutumes amazighs.

 

Mercredi 16 Janvier 2019

Lu 336 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.