Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bio des stars : Eminem, the Slim Shady




Bio des stars : Eminem, the Slim Shady
Problèmes avec la justice
En 1999, la mère d'Eminem le poursuit en justice en raison de propos diffamatoires à son encontre, notamment dans la chanson My Name Is. Demandant 10 millions de dollars, elle n'en obtient que 2.000 de dommages et intérêts en 2001.
Eminem est arrêté le 3 juin 2000 dans un magasin de voitures à Royal Oak dans le Michigan : il aurait été vu en possession d'une arme. Le lendemain, Eminem aurait vu sa femme de l'époque, Kim, se faire embrasser par John Guerrera, videur de la boîte de nuit dans laquelle il se trouvait. Eminem l’agresse avant d'être interpellé. Il a reproduit cette scène dans le skit intitulé The Kiss, sur son album The Eminem Show. Le rappeur est condamné à deux ans de prison avec liberté conditionnelle pour agression et port d'armes illégal. Le 7 juillet 2000, Kim porte plainte pour diffamation dans la chanson Kim après avoir tenté de se suicider. Le 26 octobre 2000, Eminem doit se produire au Rogers Centre de Toronto, mais le gouverneur général de l'Ontario veut annuler sa venue pour le motif qu'il ne veut pas voir dans sa province «un homme traitant aussi mal les femmes». Il déclare être choqué par les propos injurieux tenus dans Kill You. Après un long débat, le concert est maintenu, l'opinion publique jugeant que c'est le métier même d'Eminem qui l'incite à tenir ces propos.
Le 28 juin 2001, Eminem est condamné à deux ans de probation pour port d'armes illégal après une dispute avec un employé de Psychopatic Records. Il doit également verser 2.000 dollars d'amende et faire des travaux d'intérêt général. En 2001, D'Angelo Bailey, responsable d'une agression très violente sur Eminem lorsqu'il avait 10 ans, porte plainte pour diffamation jugeant que les propos tenus contre lui dans Brain Damage lui donnent une mauvaise image. Le 20 octobre 2003, les charges pesant contre Eminem sont rejetées.
Le 31 mars 2002, le pianiste de jazz français Jacques Loussier intente un procès à Eminem et Dr. Dre, leur réclamant 10 millions de dollars, pour avoir plagié la mélodie de Kill You. Il réclame également l'arrêt des ventes de l'album et la destruction des copies restantes. L'affaire est réglée à l'amiable en 2004. En décembre 2003, les services secrets américains avouent avoir placé Eminem sous surveillance après les menaces de mort proférées par le rappeur envers le président dans la chanson We As Americans.
L'incident est représenté dans le clip de Mosh où l'on voit au début de la vidéo des coupures de journaux rappelant les affaires troubles du président. La chanson est présente sur la réédition de l'album Encore mais largement censurée.
En 2007, la société de production Eight Mile Style LLC envoie Apple Inc. et Aftermath Entertainment devant la justice, jugeant que la deuxième compagnie citée n'avait pas les droits nécessaires pour diffuser les chansons d'Eminem sur iTunes.
L'affaire est réglée en septembre 2009. En mai 2013, la même société de production lance également une plainte contre Facebook, accusant le réseau social d'avoir utilisé, sans accord, un échantillon de la chanson Under the Influence pour une de ses campagnes publicitaires.
Problèmes de drogues
Un membre de D12 a déclaré que Mathers est sorti en 2002 de sa dépendance aux drogues et à l'alcool. Cependant, il s'est tourné vers les sédatifs comme lezolpidem pour soulager ses difficultés à s'endormir. En 2010, Eminem a déclaré qu'au pire de son addiction, il prenait 40 à 60 Valium (un anxiolytique) et plus de 20 Vicodin (un analgésique narcotique) par jour. Ceci a contraint Mathers à arrêter le Anger Management Tour en août 2005 et à entrer par la suite en désintoxication pour une « dépendance aux somnifères».
Dans une entrevue en 2009 avec l'animateur de talk show britannique Jonathan Ross, Mathers a admis que pendant sa dépendance, il avait envisagé le suicide, disant qu'il ne prenait plus soin de lui et qu'il avait voulu parfois en finir avec la vie. Il a également déclaré que sa passion pour la musique avait remplacé son addiction depuis qu'il est sobre.
Lors d'une interview, ainsi que dans la chanson Déjà Vu, de l'album Relapse, Marshall Mathers a déclaré qu'il a failli mourir d'une overdose de méthadone. Dans le documentaire How To Make Money Selling Drugs paru en juin 2013, Eminem revient sur cette période de sa vie. Il dit dans ce film que ses organes le lâchaient et qu'un mois après sa sortie de l'hôpital, il fit une rechute et recommença à prendre beaucoup d'antidouleurs et de calmants. Il affirme s'être dit qu'il allait en mourir.

Jeudi 25 Août 2016

Lu 2151 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs