Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bill Hogan : La coopération avec le Maroc est mutuellement bénéfique dans le domaine de l’éducation


Libé
Mercredi 1 Mai 2024

Bill Hogan : La coopération avec le Maroc est mutuellement bénéfique dans le domaine de l’éducation
La coopération avec le Maroc ouvre la voie à des "opportunités mutuellement bénéfiques", notamment dans les domaines de l'éducation et de la petite enfance, a affirmé, lundi à Tamesna, le ministre de l’Education et du Développement de la petite enfance de la province canadienne du Nouveau-Brunswick, Bill Hogan.

Dans une déclaration à la presse en marge de la visite d’une délégation canadienne du Nouveau-Brunswick à la Cité des métiers et des compétences (CMC) de Tamesna, un établissement de formation professionnelle réalisée par l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), M. Hogan a souligné que cette visite traduit la volonté de nouer des partenariats fructueux et d'explorer les opportunités de collaboration, avec l'objectif de favoriser une mobilité circulaire des compétences dans le cadre d'un partenariat gagnant-gagnant entre le Maroc et le Nouveau-Brunswick.

Le responsable canadien a affirmé que les discussions en cours visent à établir une coopération fructueuse plaçant l'échange des compétences et d'expertises au centre de la collaboration du Maroc et du Nouveau-Brunswick.

D'autre part, M. Hogan a relevé que la Cité des métiers et des compétences représente une infrastructure "bien pensée, organisée, et suscitant l’admiration".

Le ministre canadien a, par ailleurs, affirmé que cette visite “témoigne de notre engagement à tirer parti des meilleures pratiques et des réussites de chacun pour promouvoir le développement économique et social, tout en renforçant les liens entre nos deux pays".

De son côté, Dan Mills, sous-ministre de l'Education post-secondaire, de la Formation et du Travail, a exprimé son optimisme quant au partenariat entre le Maroc et le Nouveau-Brunswick, soulignant l'importance pour sa région de trouver des partenaires bénéfiques dans les différents domaines d’activité.

Il a également mis en exergue les besoins du Canada en main-d'œuvre dans des secteurs tels que la construction, la santé, l'automobile et le transport.

Pour sa part, la directrice générale de l'OFPPT, Loubna Tricha, a souligné que cette rencontre a permis de poursuivre les discussions entamées depuis le début de l'année 2021, notamment sur des sujets cruciaux comme l'équivalence des diplômes, précisant que depuis lors, de nombreuses rencontres et échanges ont eu lieu avec les homologues québécois et canadiens, ainsi qu'avec le ministère de l'Education du Canada. “L'objectif commun est de faciliter l'accès des jeunes diplômés à des opportunités professionnelles dans les deux pays”, a-t-elle poursuivi.

“Nous avons réalisé une analyse comparative approfondie, notamment dans le domaine de la mécanique automobile, et sommes parvenus à la conclusion que 27 des 32 compétences évaluées étaient équivalentes entre nos programmes respectifs”, a fait savoir Mme Tricha, relevant que cette reconnaissance mutuelle ouvre la voie à une meilleure intégration des lauréats marocains sur le marché de l'emploi canadien.

Abordant l’approche par compétences (APC), Mme Tricha a rappelé qu’elle fut initialement mise en œuvre en collaboration avec les partenaires canadiens au début des années 2000, mettant en exergue les transformation importantes qu’elle a subie, notamment avec l'avènement du numérique, l'évolution des méthodes pédagogiques et l'émergence de la génération Z. "Il est donc essentiel de travailler conjointement sur l'adaptation de l'APC aux réalités actuelles", a-t-elle poursuivi.

"Cette visite marque une étape importante dans notre collaboration bilatérale, et nous sommes impatients de poursuivre notre partenariat avec nos collègues canadiens pour le bénéfice mutuel de nos systèmes éducatifs et de nos jeunes apprenants", a conclu la directrice générale de l'OFPPT.

Les Cités des métiers et des compétences (CMC) sont une nouvelle génération d’établissements de formation professionnelle au Maroc initiés par l’OFPPT.
Ces établissements sont conçus autour de structures multisectorielles et multi-fonctionnelles offrant aux stagiaires une formation innovante, actualisée et diversifiée pour les préparer aux métiers d’aujourd’hui et de demain.

Pierre angulaire de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle, les Cités des métiers et des compétences ont pour but de fournir des ressources humaines qualifiées aux opérateurs économiques locaux à travers un ancrage régional qui s’articule autour de 12 CMC réparties à travers l’ensemble du Royaume.


Lu 268 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    





Flux RSS
p