Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Barcelone se tire du piège intériste

Soirée folle à Anfield




Barcelone se tire du piège intériste
Le "Barça" s'est tiré du piège tendu par l'Inter Milan (2-1) grâce à un doublé de Luis Suarez (58e, 84e) mercredi lors de la 2e journée de Ligue des champions pendant que Liverpool s'est fait peur contre Salzbourg (4-3) après avoir mené 3-0.
Naples s'était offert le scalp du champion d'Europe en titre, Liverpool (2-0), lors de son premier match de C1. Mais les hommes de Carlo Ancelotti n'ont pas trouvé la faille sur la pelouse de Genk (0-0) -pourtant martyrisé lors de ses débuts à Salzbourg (6-2)- et raté une occasion de creuser l'écart en tête du classement. Les "Reds" en ont profité pour revenir à une longueur des Napolitains, grâce à leur succès à Anfield contre Salzbourg (4-3) lors d'une soirée folle. Des buts de Mané (9e), Robertson (25e) et Salah (36e) leur ont permis de mener 3-0, mais le champion d'Autriche a réussi une "remontada" grâce à Hwang Hee-chan (39e), Takumino Minamino (56e) et le jeune attaquant norvégien Erling Braut Haaland (60e), déjà auteur d'un triplé lors de la première journée. Salah a pris les choses en main pour libérer les tenants du titre grâce à un but de "renard des surfaces".
Quinze jours après avoir été bousculé par le Borussia Dortmund (0-0), le Barça s'est réveillé au Nou Camp face à l'Inter Milan,  privé de Romelu Lukaku. Le leader de la Serie A (6 victoires en 6 matches) a rapidement ouvert le score grâce à Lautaro Martinez (3e). L'attaquant argentin s'est joué du marquage de Clément Lenglet pour tromper Marc-André Ter Stegen d'un tir croisé. Mais les Intéristes n'ont pas tenu le choc face aux Catalans renforcés par Lionel Messi, remis d'une élongation. C'est cependant Luis Suarez qui s'est illustré avec un doublé. Le Slavia Prague, qui avait frôlé l'exploit à San Siro avant d'être rejoint dans le temps additionnel, a lui subi la loi sur ses terres du Borussia (2-0). Le club de la Ruhr s'est imposé grâce à un doublé d'Achraf Hakimi (35e, 89e). Le polyvalent latéral hispano-marocain, prêté par le Real Madrid, a d'abord conclu un sprint de 50 mètres côté droit d'une frappe puissante après avoir "enrhumé" un défenseur et le gardien adverses. Bien lancé par Julian Brandt, il a récidivé en solitaire, en remontant la moitié de terrain côté gauche.
Lyon, qui restait sur sept matches sans victoires, toutes compétitions confondues, a renoué avec le succès en surprenant Leipzig dans la Saxe (2-0). Memphis Depay (11e) et Martin Terrier (65e) ont fait vivre une belle soirée à l'OL qui est au coude à coude en haut du classement (4 points) avec le Zenit Saint-Pétersbourg qui a infligé une deuxième défaite au Benfica Lisbonne (3-1), dernier avec un zéro pointé. La pépite iranienne du Zenit, Azmoun, déjà buteur lors de la première journée, a encore marqué.
Et un, et deux et trois-zéro! C'est le tarif syndical infligé par l'Ajax Amsterdam à ses adversaires. Après Lille, le club néerlandais a surclassé Valence sur ses terres (3-0) et caracole en tête de son groupe. Battu par le club espagnol à Londres (1-0) en ouverture, Chelsea a ouvert son compteur en venant à bout de Lille (2-1), en France, grâce à des buts signés Abraham et Willian.

Messi assure n'avoir aucun problème avec Griezmann au Barça

Le capitaine du FC Barcelone Lionel Messi, passeur décisif contre l'Inter Milan (2-1) mercredi en Ligue des champions, a assuré n'avoir "aucun problème" personnel avec Antoine Griezmann, coupant court aux rumeurs autour de l'intégration de la recrue française dans le vestiaire catalan.
"Evidemment, nous n'avons aucun problème, nous apprenons à nous lâcher ensemble", a déclaré Messi en zone mixte après la rencontre, le sourire aux lèvres.
"La relation est bonne avec tout le monde, le vestiaire est uni. Nous étions conscients de ne pas vivre notre meilleur moment et nous avions besoin de cette victoire (contre l'Inter) pour lancer les choses. A partir de maintenant, il faut monter en puissance, nous venons de gagner des matches importants et nous espérons que cette dynamique continue", a ajouté l'Argentin.
Griezmann, arrivé cet été pour 120 M EUR, avait expliqué mardi en conférence de presse ne pas beaucoup échanger avec Messi qui "ne parle pas beaucoup", tout en souhaitant développer une meilleure "connexion" sur le terrain. Et Messi a été soupçonné dans la presse d'avoir préféré un éventuel retour de son ami Neymar au recrutement de "Grizi".
Par ailleurs, le quintuple Ballon d'Or a battu en brèche une autre controverse grandissante dans les médias catalans, selon laquelle le vestiaire barcelonais aurait pris trop de pouvoir dans le club et serait en conflit avec la direction, accusée de faire filtrer des informations à charge dans la presse sur les cadres de l'effectif.
"Sur ce plan, (la relation) est très bonne", a tranché le capitaine barcelonais.

Vendredi 4 Octobre 2019

Lu 1964 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19