Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aziz El Amri succède à Fawzi Jamal aux commandes du Kawkab




Suite à une longue série de mauvais résultats, les responsables du KACM ont décidé de se passer des services de l’entraîneur Faouzi Jamal et de son adjoint Mimoun Mokhtar et de nommer Aziz El Amri à la tête du staff technique.
Une séparation conclue à l’amiable, puisque les déclarations de Faouzi Jamal au terme de son dernier match à la tête du club de la ville ocre allaient dans ce sens, en affirmant ne plus savoir quoi faire pour sortir l’équipe de cette impasse.
A rappeler que le KACM occupe la 11e place au classement provisoire avec 13 unités à son compteur, enregistrant trois victoires, quatre nuls et six défaites.
La dernière victoire des coéquipiers de Baayou remonte à la cinquième journée lorsque l’équipe s’est imposée face au DHJ par deux buts à un au Grand stade de Marrakech.
Si le départ de Faouzi Jamal a été dicté essentiellement par le manque de résultats satisfaisants, le public à Marrakech et le comité gardent tout de même un bon souvenir de ce coach qui a donné à l’équipe un style et  un fond de jeu respectables qui lui ont permis de tenir tête à des adversaires coriaces. Sachant qu’il avait réussi la saison dernière le pari de maintenir le club dans la cour des grands alors qu’il avait succédé à Youssef Mariana et Jaafar Atifi à trois journées de la fin du championnat.  
Par ailleurs, ayant signé un contrat de six mois renouvelable, Aziz El Amri aura la lourde tâche de diriger dès la 14e journée le groupe qui accueillera l’OCS dans un derby qui n’a jamais été de tout repos pour le KACM.
Pour sa nouvelle mission, El Amri serait secondé par Mohamed Belbekri alors que le poste de préparateur physique reviendrait à Abdelhak Sougrati. Dans une déclaration à la presse, le nouvel entraîneur a précisé que son choix a été dicté par les bonnes infrastructures dont dispose le club, le sérieux de son comité et sa volonté de redonner à l’équipe son éclat d’antan.
Il convient de signaler en dernier lieu que cette fin de semaine a vu également le départ d’un autre entraîneur, à savoir le Tunisien Ahmed Ajlani remercié par l’IRT. Ce dernier qui avait suppléé Driss Lamrabet, après trois matches de championnat seulement, a été congédié après l’élimination du club tangérois dès les seizièmes de finale de la Ligue des champions pour être reversé en Coupe de la Confédération, rejoignant par là même au tour des seizièmes de finale bis trois autres clubs marocains, à savoir le Raja de Casablanca, tenant du titre, la Renaissance sportive de Berkane et le Hassania d’Agadir.

Khalil Benmouya
Jeudi 27 Décembre 2018

Lu 513 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19