Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aya Nakamura fête son milliard de streams sur spotify



Aya Nakamura fête son milliard de streams sur spotify
La popularité d’Aya Nakamura à l’international se confirme de jour en jour. Aidée par ses tubes “Djadja” et “Copines” qui ont connu un regain d’intérêt sur TikTok, la star française franchit le cap du milliard de streams sur Spotify pour son album “Nakamura”. Une première.

En juin 2019, Aya Nakamura franchissait un nouveau pallier danssa carrière : boosté par le succès de son tube phénomène “Djadja”, sa chaîne YouTube officielle dépassait le milliard de vues. Fière de son irrésistible ascension, la star partageait alors une vidéo récapitulative de sesrécents hits au son de “Pookie”. La popularité de la chanteuse est telle qu’elle est devenue l’artiste française la plus écoutée dans le monde, avec 13 millions d’auditeurs mensuels en moyenne sur Spotify.

« Franchement, oui ça met la pression. Mais après je relativise à fond... Je me dis que les gens m’écoutent par rapport à ma voix et ce que moi j’aime faire de base. Il ne faut pas que je me dise : “J’ai fait Pookie et Djadja, il faut que j’en refasse un”. Je ne pense pas que ce soit possible » analysait l’interprète de “C’est cuit” dans une interview pour nos confrères de Pure Charts, lucide malgré le succès : « J’étais plus en mode “Wow !” C’est pas une question de “Ouais vas y c’est logique”, mais plus : On a fait ce qu’on avait à faire et maintenant il faut qu’on enchaîne la suite ».

Désormais courtisée par les plus grandes stars de la planète, celle qu’on a vu partager le micro avec Maluma, Lil Pump, Major Lazer, Stormy (“Plus jamais”), Swae Lee ou récemment Capo Plaza (“Panama”) savoure actuellement le carton de son single inédit “Bobo”, tube de l’été 2021 arrivé six mois après l’album “Aya”. Toutefois, sur des plateformes comme Tiktok, ce sont d’anciens titres qui n’en finissent plus de donner naissance à des challenges renforçant l’aura de son interprète. Par exemple, “Copines” a cartonné en Asie (Thaïlande, Malaise, Philippines...)sur l’application préférée des jeunes grâce à des vidéos de cosplay ou dans lesquelles les utilisateurs déclaraient leur flamme à leurs personnages ou artistes préférés.

Alors que l’album “Nakamura” a été certifié diamant pour plus de 500.000 ventes à l’export en 2020, la machine à tubes permet à Aya Nakamura de réaliser un nouvel exploit : plus d’un milliard de streams ont été comptabilisés par le deuxième disque de la chanteuse sur Spotify, le plus puissant des services de streaming.

Dans le détail, c’est son tube “Djadja” qui joue la locomotive avec 321 millions d’écoutes recensés devant “Copines” (191 millions de streams) et “Pookie” (143 millions). Les singles “40%” et “La dot”, tous deux promus à travers un clip, suivent le pas avec 65 et 61 millions d’écoutes, respectivement. A noter qu’il s’agit d’une première dans l’histoire de la musique française : “Nakamura” est le premier et seul album d’une artiste féminine à franchir ce seuil symbolique.

Takfarinas

Aya Nakamura fête son milliard de streams sur spotify
“Algérie, ma mère” et “Mon coeur, c’est l’amour”, deux cris du coeur par lesquels la star algérienne de la word musique, Takfarinas, de son vrai nom Hacène Zermani, signe son retour sur la scène musicale, après une décennie de silence, avec la sortie mondiale, le 18 juin dernier, de son double album. Takfa, exprime déjà sa “satisfaction de l’écho reçu à travers le monde” et de ce “retour sur scène après un silence fructif et marqué par un long et dur travail pour concevoir ces deux albums”.

Son dernier album, “Lwaldine” (Hymne aux parents) est sorti en 2011, depuis, “Takfa”, a travaillé “sans discontinuité”, dit-il sur ce 19ème album de sa carrière entamée en 1979, réalisé avec la complicité étroite de l’ingénieur du son algérien installé à Paris, Abdelghani Torqui, et du Cubain Luis Orlando. Pour cet opus de 21 chansons, déjà prêt en 2019 mais dont la sortie à été reportée pour “cause de la situation politique au pays et ensuite de la pandémie de Coronavirus”, l’artiste se fait accompagner de plusieurs étoiles montantes de la musique d’aujourd’hui, pour dire “le groove, le sentiment, le plaisir, la morale, la dent dure et le cœur tendre”

Libé
Jeudi 8 Juillet 2021

Lu 353 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS