Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avec Boateng, Lyon conclut un mercato d'opportunités


Avec Boateng, Lyon conclut un mercato d'opportunités

Réactif plutôt qu'actif: en recrutant le défenseur allemand Jérôme Boateng, Lyon a su saisir des opportunités pour constituer un effectif en apparence compétitif pour jouer les premiers rôles en Ligue 1 et être ambitieux en Ligue Europa.

Outre Boateng (32 ans), libre de tout contrat après dix années passées au Bayern Munich, qui a signé deux ans, l'OL a recruté le défenseur italo-brésilien, Emerson Palmieri (27 ans, Chelsea) en prêt et le Suisse Xherdan Shaqiri (29 ans, Liverpool) pour un transfert de six millions d'euros (plus 5 M EUR de bonus).

Si l'on considère le retour de prêt de l'Atletico Madrid de son avant-centre Moussa Dembélé, capable d'inscrire quinze à vingt buts chaque saison, l'Olympique lyonnais peut considérer avoir réalisé son marché à moindre coût avec des joueurs expérimentés au plus haut niveau.

Les recrutements des défenseurs Damien Da Silva (33 ans) et du Brésilien Henrique (27 ans), tous deux en fin de contrat à Rennes et au Vasco de Gama apparaissent secondaires. Ils seront plutôt des compléments.

"Ce mercato est conforme à ce que nous souhaitions. Nous n'avons pas de problèmes financiers à court terme. Il y a eu un peu d'efficacité et beaucoup de professionnalisme pour recruter les trois derniers joueurs que nous avons engagés (Boateng, Shaqiri, Emerson). Nous voilà armés", s'est réjoui le président Jean-Michel Aulas en conférence de presse.

Au rayon des cessions, l'Olympique lyonnais a enregistré environ 47 millions de recettes auxquelles il faut soustraire 2,5 M EUR à devoir au FC Metz sur le transfert de Maxwel Cornet, cédé pour 15 M EUR à Burnley (Angleterre).

Les transferts de Joachim Andersen à Crystal Palace (Angleterre) et de Jean Lucas à Monaco ont rapporté 28,5 M EUR. Celui de Melvin Bard à Nice, 3 M.

Pour autant, l'OL a semblé parfois subir les événements plus qu'il ne les a devancés. A commencer par le recrutement, fin juin, de l'entraîneur, Peter Bosz, adepte d'un style résolument offensif, alors que le club souhaitait engager Christophe Galtier, partisan d'un jeu plutôt défensif avec des contres mais qui a préféré choisir Nice.

Et pour terminer, l'Olympique lyonnais a encore cherché dans les dernières heures à engager un attaquant (Gaëtan Laborde, Sardar Azmoun) pour finalement faire signer Boateng, un défenseur. Cela semblait plutôt une priorité au vu des faiblesses défensives constatées depuis le début de la pré-saison.

"C'était une interrogation que nous avons eue finalement après l'intervention de Peter Bosz notamment sur l'opportunité de recruter Boateng. Il y a aussi l'enchaînement des matches à partir de septembre", a plaidé Juninho qui a confirmé avoir averti le défenseur central brésilien Marcelo Guedes que l'OL "ne comptait plus sur lui", bien qu'il ait prolongé de deux ans en mars.

De son côté, Juninho n'a pas toujours semblé être un acteur majeur de ce mercato reconnaissant le rôle important tenu par Bosz dans l'arrivée de Boateng.

Au final, le club lyonnais, actuel 9e de Ligue 1, semble en mesure de jouer le haut du tableau alors que Jean-Michel Aulas, qui souligne la présence de nombreux internationaux dans son équipe, espère aussi atteindre le dernier carré de la Ligue Europa.

Et l'OL pourrait être encore actif cet hiver pour remodeler son effectif alors que trois joueurs devraient aller jouer la Coupe d'Afrique des nations.

"Rien ne dit que nous n'avons pas négocié un certain nombre de choses pour janvier", a confié le président lyonnais.

Mais pour l'heure, seuls les résultats donneront une idée de la réussite de l'été lyonnais.


Libé
Jeudi 2 Septembre 2021

Lu 762 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Patrick De Wilde, le globe-trotter

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 Le HUSA renoue avec la victoire

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS