Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arturo Vidal débarque à Flamengo


Libé
Samedi 16 Juillet 2022

L'international chilien Arturo Vidal a tourné à 35 ansla page de quinze années passées en Europe en rejoignant Flamengo, ont annoncé jeudi le club de football le plus populaire du Brésil et le joueur.
"Bienvenue dans le rêve rouge et noir, Vidal", a écrit le club de Rio de Janeiro sur Twitter, en référence aux couleurs du club.

"Aujourd'hui, le rêve que j'ai eu toute ma vie est devenu réalité", s'est réjoui de son côté le milieu offensif qui arborera le maillot frappé du numéro 32. Ce joueur au fort tempérament, reconnaissable à sa crête et ses nombreux tatouages, a passé les deux dernières saisons dans le Championnat d'Italie avec l'Inter Milan, où son contrat a pris fin le 30 juin.

Figure de proue de la génération dorée chilienne qui a remporté la CopaAmerica coup sur coup en 2015 et 2016, il a disputé 133 matches avec la Roja et inscrit 32 buts. Vidal avait fait des appels du pied à Flamengo ces derniers mois, publiant des photos avec le maillot rouge et noir du club sur les réseaux sociaux.

"Je rêve de jouer à Flamengo. J'aime ce club, j'y jouerai et je donnerai le meilleur de moi-même. C'est une équipe compétitive, la meilleur d'Amérique du Sud", avait-il déclaré en mars, au micro de la chaîne brésilienne TNT Sports.

Avec Flamengo, le "Roi Arturo" espère notamment soulever pour la première fois de sa carrière la Copa Libertadores: "C'est un rêve, parce que c'est l'équivalent (sud-américain) de la Ligue des champions", avait-il insisté.

Le club de Rio a disputé deux des trois dernières finales de la Copa Libertadores, remportant le titre en 2019 contre l'équipe argentine de River Plate (2-1) et s'inclinant en finale l'an dernier contre Palmeiras, autre club brésilien (2-1 a.p.).

Vidal a débuté sa carrière en 2005, au Colo Colo, un des plus grands clubs du Chili. Il est parti enEurope à 20 ans, en 2007, pour jouer au Bayer Leverkusen, avant de devenir un des piliers de la Juventus (2011-15), où il a décroché quatre titres de champion d'Italie (2011- 12, 2012-13, 2013-14, 2014-15) et joué une finale de Ligue des champions, perdue face au FC Barcelone en 2015.

Le Chilien a également porté le maillot du Bayern Munich (2015-18) avec à la clef trois titres de champion d'Allemagne, du FCBarcelone (2018-20) avec qui il a été sacré champion d'Espagne en 2019, et l'Inter, champion d'Italie en 2021 (2020-2022).


Lu 604 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS