Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après l’annulation de la Omra, un grand doute pèse sur l’accomplissement du Hajj




Après l’annulation de la Omra, un grand doute pèse sur l’accomplissement du Hajj
L’Arabie Saoudite annulera-t-elle cette année le Hajj prévu fin juillet-début août  ? Depuis  jeudi soir, une rumeur circule sur les réseaux sociaux selon laquelle les autorités de l’Arabie Saoudite auraient pris cette décision à cause de la pandémie du nouveau coronavirus qui frappe depuis des mois presque le monde entier et dont personne ne  connaît l’issue.
Certains médias se sont hâtés de relayer cette information sans qu’il y ait un communiqué officiel de la part des autorités saoudiennes à  ce sujet.
La seule information officielle jusqu’à  présent concernant le Hajj émane du ministère saoudien du Hadj et de la Omra.
Le site officiel de ce ministère a publié il y a quelques jours une déclaration du ministre  Mohammad Saleh Bin Taher Benten à la télévision Al-Ekhbariya dans laquelle il a appelé les pays musulmans à suspendre momentanément les préparatifs pour le Hajj 2020 jusqu’à ce que « la vision soit claire à propos de la pandémie et ses effets actuels et futurs ».
« L'Arabie Saoudite est  parfaitement préparée à servir les pèlerins », a encore souligné le ministre saoudien. Et d’ajouter : « Mais dans les circonstances actuelles ,le royaume veut protéger la santé des musulmans et des citoyens et nous avons demandé à nos frères musulmans dans tous les pays d'attendre, avant de passer un contrat (avec des sociétés pour effectuer le Hajj), jusqu’à ce que la situation soit claire".
Il apparaît donc de la déclaration du ministre saoudien que les autorités de son pays n’ont pas encore pris la décision d’annuler le Hajj, mais elles attendent plutôt de voir l’évolution de la pandémie dans le monde avant de prendre une décision définitive à  ce propos.
Certains médias ont mal interprété la décision des autorités saoudiennes. A titre d’exemple, le portail « catch.ch » a, ainsi, titré un article à ce sujet : « L’Arabie Saoudite annule le Hajj 2020 ».
« Pour la première fois dans l’histoire, il y aura une année sans pèlerinage  aux Lieux Saints de l’islam  », a souligné ce portail qui a rapporté la déclaration du président sénégalais Macky Sall qui a affirmé : «Nous avons reçu mercredi 11 mars un message important de l’Arabie Saoudite nous demandant de suspendre toutes les opérations liées au  pèlerinage cette année».
D’aucuns estiment, par ailleurs, que l’appel des autorités saoudiennes aux pays musulmans de suspendre pour le moment les préparatifs du Hajj de 2020 n’est en fait qu’un prélude à la décision définitive d’annuler le grand pèlerinage de cette année après avoir suspendu il y a quelques jours la Omra du mois de ramadan qui attire chaque année des milliers de pèlerins du monde entier.
« La décision prise par l’Arabie Saoudite de suspendre la Omra est une mesure provisoire qui a pour objectif de protéger la santé de ceux qui visitent la Mosquée sacrée Masjid Al-Haram et entre dans le cadre des mesures sanitaires mondiales », a souligné Mohammed Abdul Karim Al-Issa, le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale dans une déclaration à Saphirnews. Et de préciser : « Le royaume d’Arabie Saoudite suit de près la question, évalue et réévalue la situation en permanence».
Selon les chiffres officiels du ministère saoudien, quelque 2,5 millions de pèlerins ont effectué le Hajj en 2019. Et selon la même source, 7457663 personnes ont effectué la Omra la même année.
Concernant le Maroc, plusieurs agences de voyages sont dans la tourmente depuis l’annulation de la Omra par les autorités saoudiennes. Certaines d’entre elles ont déjà proposé aux pèlerins marocains qui voulaient effectuer la Omra au mois de ramadan et qui ont déjà payé les frais de voyage soit de les rembourser une fois  que la situation retourne à la normale, soit de reporter la Omra à une date ultérieure.
Selon les statistiques officielles du ministère saoudien du Hajj et de la Omra publiées en novembre 2019, le Maroc  a occupé la huitième place du classement des dix premiers pays ayant effectué la Omra, avec un nombre de pèlerins atteignant 18 146 personnes.
Il convient de rappeler que le nombre de Marocains qui ont effectué le Hajj en 2019 a atteint 32.000 pèlerins, dont 22.000 de l’organisation officielle et 10.000 inscrits au niveau des agences de voyage.

Mourad Tabet
Samedi 4 Avril 2020

Lu 2169 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif