Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Andy Murray ne disputera pas l'Open d'Australie


Le Britannique Andy Murray, ancien N.1 mondial de tennis, ne disputera pas le prochain Open d'Australie en raison d'une blessure à l'aine qui "n'a pas guéri aussi vite qu'on aurait pu l'espérer", ont annoncé le joueur et son agent Matt Gentry, samedi.
Andy Murray, vainqueur de trois titres du Grand Chelem, avait contracté cette blessure en Coupe Davis, en mi-novembre, à Madrid.
"Malheureusement, cette blessure est plus compliquée que nous le pensions et par mesure de précaution, je dois y remédier avant de revenir sur les courts", a pour sa part expliqué Murray samedi.
"J'ai travaillé tellement dur pour revenir à mon meilleur niveau et je suis tellement triste de ne pas être en mesure de jouer à l'Open d'Australie en janvier", a-t-il ajouté.
"Après l'Open d'Australie 2019, où je ne savais pas si je pourrais rejouer, j'étais ravi de revenir en Australie pour me donner à fond. Et tout cela est encore plus décevant pour moi", a déclaré le Britannique.
Outre son forfait à Melbourne (20 janvier-2 février), l'Ecossais de 32 ans ne fera pas non plus partie de l'équipe britannique lors de la première édition de l'ATP Cup (3-12 janvier), toujours en Australie, juste avant la première levée du Grand Chelem.
Murray avait effectué en 2019 un retour remarqué sur le circuit ATP, remportant en octobre à Anvers (Belgique) son premier titre depuis 2017, près de neuf mois après une deuxième opération de la hanche gauche qui l'avait conduit à annoncer, en larmes, en janvier 2019, sa probable retraite des courts.
Le 12 décembre, il avait déjà annulé ses deux semaines de préparation à Miami (Etats-Unis) pour la saison 2020 en raison de cette même blessure à l'aine.
Andy Murray ne devrait donc pas rejouer avant février. Son premier tournoi 2020 est maintenant prévu à Montpellier (2-9 février).
Ce forfait va lui permettre de rester chez lui afin de continuer à fortifier ses muscles et retrouver une forme lui permettant de redevenir l'homme qui s'était imposé, notamment, à Wimbledon (2013, 2016) et à l'US Open (2012).
Andy Murray, finaliste à cinq reprises à l'Open d'Australie dont la dernière fois en 2016, a aussi décroché deux médailles d'or olympiques en simple et remporté la Coupe Davis avec la Grande-Bretagne en 2015.

Mardi 31 Décembre 2019

Lu 539 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS