Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Amina Bouayach : L'élection du Maroc à la tête du CDH, une consécration de l'interaction entre le discours de l’Etat et ses engagements internationaux


Libé
Dimanche 14 Janvier 2024

Amina Bouayach : L'élection du Maroc à la tête du CDH, une consécration de l'interaction entre le discours de l’Etat et ses engagements internationaux
L’élection du Maroc à la présidence du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies (CDH) est une consécration de l’interaction entre le discours de l’Etat marocain à l'échelle nationale et ses engagements internationaux, a affirmé, jeudi, la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Amina Bouayach.

Cette interaction a fait du Maroc un modèle à suivre au niveau international, a indiqué Mme Bouayach dans une déclaration à la MAP, notant que l'élection du Royaume à la tête de ce Conseil constitue également le couronnement de plus de deux décennies de réformes structurantes initiées par le Maroc dans divers domaines, notamment celui des droits de l’Homme.

"Le Maroc a toujours œuvré en faveur du respect des principes et des droits de l’Homme tels que reconnus universellement, en rejetant de les minimiser ou de les instrumentaliser sur le plan politique dans des sujets de conflit", a-t-elle poursuivi.

L’expérience accumulée par le Maroc en matière de respect et de promotion des droits humains, ainsi que l’interaction de la société civile marocaine et de l’institution nationale des droits de l’Homme auront inéluctablement un impact sur la construction de nouveaux processus qui permettront à la communauté internationale d’œuvrer à l'application des droits de l’Homme, à même d'en faire un référentiel dans la prise de décisions, a-t-elle ajouté.

A travers son élection à la présidence du CDH, le Maroc représente aussi bien les pays du Nord que du Sud, y compris ceux du continent africain, a-t-elle fait savoir, précisant que le rôle que jouera le Royaume au sein du Conseil et son approche basée sur le dialogue et le débat lui permettront de contribuer au règlement des questions qui nécessitent de faire preuve de maturité et de sagesse dans la prise de décisions.

Le Royaume du Maroc a été brillamment élu à la Présidence du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies pour l’année 2024, lors d’un vote tenu mercredi à Genève.
Sur les quarante-sept membres du Conseil, 30 ont appuyé la candidature du Maroc, face à celle de l’Afrique du Sud, qui n’a recueilli que 17 votes.

L’élection du Maroc, pour la première fois de son Histoire, à la Présidence de ce prestigieux organe onusien, exprime une reconnaissance par la communauté internationale, de la clairvoyance de la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en matière de protection et de promotion des droits de l’Homme.


Lu 339 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p