Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Almodovar : Mon plus grand désir est de vivre et continuer à faire des films




"Mon plus grand désir est de continuer à vivre et à faire des films. Et le troisième est d'être ici à Venise", a confié jeudi le cinéaste espagnol Pedro Almodóvar à la Mostra.

Le fantasque réalisateur septuagénaire est venu présenter sur le Lido un moyen métrage de 30 minutes, "La voix humaine", adapté librement d'une pièce de Jean Cocteau datant de 1928.

Tourné en anglais avec l'actrice britannique Tilda Swinton, qui a reçu mercredi un Lion d'or d'honneur, ce film revient sur l'un de ses thèmes favoris avec son style corrosif et théâtral habituel, celui d'une femme abandonnée par son amant, avec un chien et quelques valises.

"La situation de cette femme abandonnée, seule et au bord de la folie, avec un chien avec qui elle pleure et beaucoup de valises, est une situation dramatique qui m'a toujours stimulé", a-t-il expliqué. "Moi aussi j'ai vécu cette situation. J'ai aussi attendu en vain", a avoué le réalisateur à la presse.

D'une esthétique surprenante, le film est avant tout une pièce de théâtre filmée qui raconte la fin d'un amour, la douleur, la colère et la folie qui s'ensuivent. Au-delà de son propre film, Almodovar a défendu le cinéma en salle. "Aller au cinéma est une aventure qui fonctionne comme une catharsis collective dans laquelle on peut rire, pleurer ou être terrifié en groupe", a-t-il expliqué. Comme tout le monde, l'expérience du confinement l'a marqué. "Nous avons découvert notre domicile comme un lieu d'isolement.

On peut tout y faire: travailler, aimer, acheter", a-t-il déploré. "Je n'aimerais pas que cette réclusion se poursuive dans le temps, je proposerais le cinéma comme solution. Le cinéma est le contraire: aller au cinéma, c'est commencer une aventure", a-t-il expliqué. "Le cinéma traverse une mauvaise passe, il faut aller au cinéma. Je vais commencer à préparer un film le mois prochain", a-til révélé.

Libé
Vendredi 4 Septembre 2020

Lu 366 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.