Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ahmed Réda Chami : La question de la jeunesse est au cœur des réflexions du CESE




La question des jeunes est au cœur de la réflexion du Conseil économique social et environnemental (CESE), a affirmé, mercredi à Salé, son président Ahmed Réda Chami lors d'une rencontre organisée par la Fondation Fkih Tétouani.
Lors de cette rencontre qui s'inscrit dans le cadre de la série de débats initiés par la Fondation Fkih Tétouani avec la participation d'experts et de jeunes acteurs de la société civile, il a souligné l'importance de discuter avec cette catégorie majoritaire de la population afin de mieux comprendre ses besoins mais également lui présenter le travail qu'effectue le CESE pour encourager l’intégration et la promotion des jeunes.
«Il y a deux approches sur la question de la jeunesse: Celle qui dit que la jeunesse doit être encadrée pour ne pas créer de désordre et la nôtre qui considère la jeunesse comme une opportunité de laquelle il faut tirer profit par l’intégration et qu'il faut aider à se construire», a t-il poursuivi lors de ce débat placé sous le thème «La jeunesse marocaine en tant que levier pour le développement» et qui a réuni des étudiants, des professeurs universitaires et des acteurs de la société civile.
Ahmed Réda Chami a également relevé que les recommandations du Conseil sont prises en considération à travers la mise en place par les politiques publiques d'initiatives adéquates, notamment en ce qui concerne la participation des jeunes à la citoyenneté et l'encouragement des jeunes à entreprendre.
Pour sa part, le président de la Fondation Fkih Tétouani, Boubker Tétouani, a noté que cette rencontre se veut une occasion d'ouvrir le dialogue au sujet des attributions de cette institution constitutionnelle, de s'informer sur son mode de fonctionnement et de mesurer l'impact de ses rapports sur la société et les différentes parties prenantes.
Après avoir constaté que la question de la jeunesse est devenue prioritaire dans toutes les démarches entreprises par notre pays, Boubker Tétouani a indiqué que cette série de débats est principalement axée sur la démocratie participative, les valeurs, l'incitation des jeunes à contribuer activement à la société, l'enseignement ainsi que l'ouverture des jeunes sur les institutions de l’Etat.
Cette session d’échange sanctionnée par des recommandations a aussi été l'occasion de se pencher sur l'aspect jeunesse dans la mission de la commission spéciale sur le modèle de développement, sur les questions du développement durable, l'enseignement, ainsi que les outils pédagogiques et méthodologiques de nature à renforcer la place des jeunes dans la société.

Vendredi 7 Février 2020

Lu 1058 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif