Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agadir à l’heure du World tour de beach-volley




Agadir à l’heure  du World tour de beach-volley
Un total de 50 équipes (28 chez les hommes et 22 paires féminines) en provenance de 23 pays des cinq confédérations continentales, sont en lice pour le World tour de beach-volley d'Agadir, une épreuve du circuit mondial de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB).
Chez les hommes, le tournoi propose un tableau principal de 24 équipes selon un système de jeu de pool modifié, les trois meilleures équipes de chaque groupe de quatre équipes progressant à la phase d'élimination simple, selon un communiqué des organisateurs qui précisent qu'avec 18 paires classées directement dans le tableau principal, les six places restantes ont être disputées lors des qualifications sur la plage de la première station balnéaire nationale.
Du côté féminin, les 22 paires alignées entament leur participation directement au tableau principal.
Parmi les têtes d'affiche du tournoi figure le duo argentin Nicolas Capogrosso et Julian Amado Azaad qui arrive en tête du classement préliminaire. Chacun de ces joueurs sera à la recherche de sa première médaille World Tour. En tant qu'équipe, ils ont pris part 11 fois au circuit mondial avec une neuvième place comme meilleur résultat jusqu'ici.
Ils auront pour principaux concurrents les Lituaniens Arnas Rumsevicius et Lukas Kazdailis. Après avoir raté la saison 2017, ils sont de retour en force cette saison avec notamment une cinquième place à Kish Island.
Une autre paire venue des Etats baltes, Aleksandrs Solovejs et Rihards Finsters, complètent les trois premiers au classement préliminaire. Solovejs et Finsters, partenaires depuis plusieurs années, se sont réunis à nouveau pour la saison 2018. Leur meilleur score dans leurs neuf apparitions au World Tour jusqu'à présent est la cinquième place à Sydney et à Mersin.
Avec Martins Plavins comme partenaire, Solovejs a par contre monté deux fois sur le podium du World Tour, décrochant une médaille d'or et une d'argent.
Deux équipes d'Autriche et d'Allemagne et une du Brésil, de la République tchèque, du Danemark, d'Italie, de Lettonie, de Norvège, de Pologne, de Russie, d'Espagne, de Suède et de Suisse composent les 15 paires restantes directement dans le tableau principal.
Chez les filles, la paire russe Ekaterina Birlova et Evgenia Ukolova, vainqueurs du Grand Chelem de Klagenfurt en 2012, sont parmi les prétendantes au sacre à Agadir. Elles ont cinq médailles World Tour à leur compte.
Parmi les concurrentes les plus sérieuses, il y a lieu de citer les jeunes Ieva Dumbauskaite et Urte Andriukaityte, dont c'est seulement la troisième apparition sur le World Tour en tant que paire.
Ce tournoi international qui se poursuit jusqu'au 29 juillet, est la troisième épreuve du circuit international organisé à Agadir.

Samedi 28 Juillet 2018

Lu 662 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19