Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Adnan Braih dénonce les violations des droits humains à Tindouf


Adnan Braih dénonce les violations des droits humains à Tindouf
Le militant des droits de l'Homme Adnan Braih, frère cadet de Khalil Ahmed Braih qui a été kidnappé en Algérie, a fait lundi une intervention devant la 46ème session du Conseil des droits de l'Homme qui s'est tenue à Genève, en Suisse.

Dans son discours, il a exposé la situation des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf, soulignant qu'il vient défendre des milliers de Sahraouis condamnés au silence dans lesdits camps et accusant le Front Polisario d’y semer la terreur avec la complicité du pays hôte, l'Algérie. Il a accusé les autorités algériennes d'ignorer les appels du Secrétaire général des Nations unies, les décisions et avis des organisations des droits de l'Homme et des mécanismes des droits de l'Homme des Nations unies qui les avaient condamnées au regard de la responsabilité directe de l'Etat algérien dans les violations flagrantes et systématiques des droits de l'Homme commises par le Polisario.

Adnan Braih a également appelé l'Algérie à révéler le sort de son frère, le Dr Ahmed Khalil Braih, qui a été enlevé par les services de renseignement algériens en 2009 à Alger. Il a rappelé la décision du Comité des droits de l'Homme de juillet 2020 et les manifestations qui ont eu lieu dans les camps de Tindouf appelant à la libération de ce membre fondateur du Front Polisario, kidnappé en raison de son engagement en matière de droits humains.

Il a également appelé le Haut commissaire aux droits de l'Homme à intervenir d'urgence auprès des autorités algériennes qui doivent garantir les droits fondamentaux des Sahraouis vivant sur leur territoire conformément aux exigences des conventions des droits de l'Homme des Nations unies, et mettre fin à l'impunité dont jouissent les tortionnaires.

A.E.K

Libé
Dimanche 7 Mars 2021

Lu 141 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Octobre 2021 - 21:59 Un pas impératif vers l’immunité recherchée

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS