Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Abidat Rma” font le show à New Delhi




La troupe Abidat Rma, sous la direction de Redouane Abid, a créé une grande sensation, mercredi soir à New Delhi, en gratifiant le public, venu très nombreux assister à la 6è édition du Festival international de la danse folk et musique, d’un spectacle enchanteur ayant fait vibrer les cœurs et les corps. A Kamani Auditorium qui faisait salle comble, la troupe a livré une brillante prestation en clôture de ce festival, organisé par le Conseil indien des relations culturelles, qui a rassemblé, trois jours durant, une vingtaine de groupes venus des quatre coins du monde, dans le but de faire découvrir au public indien la beauté des arts traditionnels, sous l’étoile de la pluralité, le brassage culturel, la tolérance et l’universalité. La troupe marocaine a interprété avec tant d’agilité et d’harmonie des figures chorégraphiques mêlant musique, chants, et danses, ce qui lui a valu une standing ovation de l’assistance au terme de la prestation. "Notre participation à ce festival se veut une occasion de faire rayonner les arts folkloriques marocains, mais aussi la culture et l’habit traditionnel du Royaume", a indiqué à la MAP, le Mkadem Abid, qui s’est dit "très heureux" d’avoir animé pour la première fois un festival en Inde. "Je suis très ému par l’interaction de l’assistance qui a admiré la prestation, en dépit de la contrainte de la langue", s'est-il enthousiasmé, notant que la troupe a tenu à présenter un show musical sous forme de mise en scène mêlant rituel de la chasse, moisson, filage de la laine, gestes de cheval ou encore la Tbourida. La soirée a été également agrémentée par les prestations des groupes "Lachin" de Turkménistan, "Chishti musique" d’Afghanistan et "Cultural group" de Kirghizistan. Selon les organisateurs, ce festival se veut un carrefour international annuel permettant aux groupes folkloriques d’exhiber le riche patrimoine des pays, promouvoir les échanges culturels, et faire rayonner la musique authentique qui relie le passé au présent dans une symbiose reflétant la richesse des cultures du monde, toutes formes et influences confondues. La soirée s'est déroulée en présence de plusieurs responsables du ministère indien de la Culture, ainsi que de l'ambassadeur du Maroc à New Delhi, Mohamed Malki et des Marocains établis dans la ville. "Assister à ce genre de manifestations nous permet de partager des moments de joie et de retrouvailles avec aussi bien la culture marocaine, qu’avec les Marocains établis en Inde", a relevé Imane Elouaghzani, une étudiante à New Delhi.  Il s’agit également, selon Imane, qui est venue accompagnée d’une amie indienne, "d’une opportunité idoine pour montrer de visu à nos collègues indiens, la richesse et la splendeur du patrimoine immatériel marocain".  

 

Libé
Vendredi 6 Décembre 2019

Lu 1909 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif