Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelkrim Benatiq appelle les jeunes MRE à être une passerelle entre leurs pays d’accueil et d’origine

Tenue à Ifrane de l’Université d’hiver des jeunes Marocains du monde




 L’Université d’hiver des jeunes marocains du monde s’est ouverte jeudi soir à Ifrane, sous le thème du vivre-ensemble.
Une centaine de jeunes participe à cette université (20-24 décembre), qui entre dans le cadre de la stratégie du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration visant la consolidation et le renforcement des liens des Marocains du monde avec leur pays d’origine.
Cette université, qui accueille des jeunes Marocains du monde, âgés de 18 à 25 ans et sélectionnés sur la base de leur parcours estudiantin exemplaire, ainsi que des étudiants marocains et étrangers poursuivant leurs études supérieures au Maroc, a l’ambition de constituer un espace d’échanges d’expériences, de jeter la lumière sur les préoccupations des jeunes Marocains à l’étranger et d’examiner les moyens de renforcer les liens avec leur pays d’origine.
Cette rencontre, initiée en partenariat avec le secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l’Université Al Akhawayn, aspire également à promouvoir, auprès des jeunes, les valeurs civilisationnelles marocaines basées sur le dialogue, la tolérance et le respect de l’autre.
S’exprimant à cette occasion, le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq, a souligné que la préservation de l’identité marocaine des nouvelles générations des MRE et le renforcement de leurs liens avec leur culture d’origine constituent des objectifs primordiaux de l’action de son département.
Plusieurs raisons peuvent être invoquées pour corroborer cet intérêt, dont l’évolution de la communauté marocaine établie à l’étranger marquée par les changements intergénérationnels, les bouleversements dans l’environnement des sociétés d’accueil ainsi que le contexte actuel caractérisé par la montée de courants extrémistes, a-t-il relevé, ajoutant que toutes ces mutations font apparaitre de nouvelles préoccupations, besoins et attentes, notamment chez les jeunes MRE.
Il a appelé, à cet effet, les jeunes Marocains du monde à s’impliquer dans la promotion de leur culture d’origine, à jouer le rôle de passerelle entre le pays d’accueil et celui d’origine, à participer activement aux solutions des maux de leur société et à accompagner l’essor de développement de leur pays d’origine.
Mettant l’accent sur l’importance de cette université d’hiver, le ministre délégué a indiqué que cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un nouveau programme culturel du ministère envers les jeunes MRE. Ce programme, a-t-il poursuivi, s’étalera sur cinq sessions (université d’automne, université d’hiver, université de printemps et deux universités d’été), ce qui permettra à terme de porter le nombre des bénéficiaires de 260 à plus de 500 jeunes par an.
De son côté, le secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Khalid Samadi, a mis l’accent sur la Haute Sollicitude dont S.M le Roi Mohammed VI entoure les Marocains du monde, notant que désormais le programme des universités en faveur des jeunes Marocains du monde sera élargi, dans la perspective d’impliquer toutes les universités marocaines.
Braquant les feux de la rampe sur les initiatives lancées par le secteur de l’enseignement supérieur au profit des MRE, il a cité notamment la stratégie nationale de mobilisation des compétences marocaines installées à l’étranger, dans le but de contribuer au développement scientifique et économique du Maroc.
Il a ajouté que deux cellules ont été mises en place à cet effet pour la mise en œuvre de ce programme, en l’occurrence au sein du Centre national de recherche scientifique et technique et de l’Association marocaine de recherche et développement, notant que ces structures se chargent d’appuyer la participation de compétences marocaines établies à l’étranger à des manifestations nationales et à des sessions de formation à caractère scientifique.
La séance de lancement de cette université d’hiver a été marquée par la signature d’une convention-cadre de partenariat entre le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration et le Secrétariat d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Elle porte sur la mise en œuvre de la politique gouvernementale dans ce domaine et sur l’organisation des universités (d’automne, d’hiver et d’été) en faveur des jeunes MRE.
Durant les trois jours que dure cette université, plusieurs thématiques seront abordées. Notamment le concept du vivre- ensemble dans le contexte mondial actuel, la diversité et pluralisme au Maroc, l’histoire et culture et le rôle des jeunes dans la promotion du vivre-ensemble.

Convention de partenariat

Abdelkrim Benatiq, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, accompagné d’Abdellah Boussouf, secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) ont procédé, vendredi à l’Université Al Akhawayn à Ifrane, à la signature d'une convention de partenariat portant sur la formation et la qualification des Marocains du monde à plaider la cause du Sahara marocain.
A travers cette convention, signée en marge de l'organisation de l'Université d'hiver, le ministère délégué et le CCME collaboreront à la préparation et à l'exécution d'un programme de travail relatif à la formation et à la qualification des potentialités de la communauté marocaine résidant à l'étranger pour plaider la cause du Sahara marocain. Les Marocains du monde ont toujours fait montre d’une implication exceptionnelle et d’un engagement national exemplaire sur la question du Sahara marocain et défendu l’intégrité territoriale du Royaume.
Ce programme de qualification, dont le lancement est prévu en 2018, ambitionne de permettre aux Marocains du monde d’avoir accès aux connaissances scientifiques et aux supports nécessaires concernant ce dossier.
Une application smartphone (Sahara.Maroc) et un guide de formation en français, anglais, arabe et espagnol ont été réalisés à cet effet. Le contenu comprend quatre axes essentiels, à savoir l’histoire de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, les atouts géographiques, culturels, sociaux …de la région, les organisations internationales concernées et les initiatives prises sur ce dossier.

Samedi 23 Décembre 2017

Lu 1249 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés