Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelhamid Jmahri : La révolution de réformes menée par S.M le Roi a métamorphosé le Maroc


Libé
Mardi 2 Août 2022

Abdelhamid Jmahri
Abdelhamid Jmahri
Les 23 ans de grandes réformes menées sous l'impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et hautement appréciées par le peuple marocain, ont métamorphosé le Maroc, permis une ouverture tournée vers l'avenir et font de la réforme et de la modernisation la base d'un engagement solide et absolu des Marocains, toutes catégories confondues, a indiqué l'écrivain et journaliste, Abdelhamid Jmahri.

 "Cette révolution, menée par S.M le Roi depuis 23 ans, a ouvert tous les fronts, avec un courage inédit dans l'histoire du Maroc et des peuples. Ces fronts de la politique, l’histoire, l’économie, la langue, la société, la diplomatie, la géostratégie et le renouveau religieux, engagés sans hésitation ni trébuchement ", écrit M. Jmahri dans sa colonne "Kasr Al-Khatir" parue dans l’édition de samedi du quotidien “Al Ittihad Al Ichtiraki”.

Dans son article intitulé "Fête du Trône...23 ans d'une révolution de réformes permanentes qui a changé l'Etat et la société", M. Jmahri considère que dans le contexte du nouveau Maroc, un lien renouvelé a été créé entre le Dirigeant et son Peuple, un lien né de l’union entre le leader d'une révolution politique visant à rehausser la souveraineté du peuple et l'unité de la nation, et une volonté de réforme qui s'est renforcée depuis 23 ans, une volonté de modernisation ayant fortifié cette souveraineté.

S’agissant du renouveau de la diplomatie, cette volonté a permis au Maroc de se frayer une place parmi les pays à haute voix sur la scène mondiale, fait remarquer le journaliste-écrivain. La Monarchie, poursuit l'auteur de l'article, a continué à préserver les grands engagements du Maroc axés notamment sur la patrie, la démocratie, la modernisation, la justice et le changement des priorités de l'Etat au service de la société, notant que "les Marocains ont suivi avec tant d’enthousiasme, comment S.M le Roi mène une lutte contre un complot portant atteinte à l'intégrité territoriale du Royaume depuis près d'un demi-siècle, comment le Souverain a érigé l'unité du sol et de l'être humain en une condition dans l'édification des relations internationales, et comment Sa ferme volonté a placé la souveraineté comme condition sine qua non dans la conclusion de partenariats.

Et d’ajouter que les Marocains ont également suivi "comment ce complot visant l’intégrité territoriale du Royaume n’a en rien affecté la volonté des Marocains à entrevoir l’avenir et à assurer le développement notamment de l’économie, la culture et la société, notant que les Marocains "ont vécu la définition renouvelée de la Monarchie, non seulement comme un facteur de la modernisation et de la rationalisation de l'histoire, mais en tant que socle unissant une nation inextricablement lié à son sol et à son État".

Dans un monde en proie à des changements cruciaux, à une forte mobilité humaine et à des productions culturelles éblouissantes, le Maroc n'a pas perdu sa force, ni lié son avenir et son présent aux dysfonctionnements du passé, mais s’est plutôt rendu compte qu'il doit s’ériger en un acteur du monde contemporain, explique M. Jmahri. La génération qui a été témoin de l'accélération de l'histoire et du passage du Maroc d'une époque à une autre témoignera que l'Etat, avec la définition que Sa Majesté le Roi lui a donnée, a transféré une partie de sa violence légitime, au profit de l’instauration de la paix dans le monde, soutient-t-il.

Par ailleurs, a-t-il dit "l’éblouissement exagéré et l’émerveillement démesuré n’est plus acceptable, comme dans l'histoire de Narcisse, qui aimait son image dans l'eau. Au contraire, il est devenu courant de critiquer, de la part même de S.M le Roi, les actions de l'Etat, l'administration et les institutions dans le cadre d’une nouvelle culture qui ne jure que par les résultats et les réalisations".

Cela devait être accompagné par l'émergence d' "un nouveau régime émotionnel" dans lequel le peuple exprime sa gratitude, son enthousiasme et son implication. Un nouveau régime, conclut M. Jmahri, qui constitue la partie humaine et affective du pacte unissant le Roi et le Peuple, comme il l'était à l'époque des générations précédentes qui ont bâti leur régime émotionnel sur l’image de feu S.M Mohammed V lors de la lutte pour la libération".


Lu 757 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Février 2024 - 13:28 En avant toute !

Samedi 24 Février 2024 - 08:47 Femmes et avenir du socialisme

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p