Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelhamid Jmahri : La constitutionnalisation de la tolérance au Maroc, un choix en phase avec la modernité


Libé
Samedi 3 Juin 2023

Abdelhamid Jmahri : La constitutionnalisation de la tolérance au Maroc, un choix en phase avec la modernité
"La constitutionnalisation de la tolérance au Maroc traduit un acquis civilisationnel séculaire et un choix conscient en phase avec la modernité", a affirmé, mardi à Marrakech, l'écrivain-journaliste Abdelhamid Jmahri.

Intervenant lors de la sixième session du premier Forum international des jeunes parlementaires socialistes et sociaux-démocrates, tenu du 29 au 31 courant sous le thème "Pour des sociétés plus tolérantes : combattre la haine et l’extrémisme", M. Jmahri a souligné que le Maroc a adopté, sans équivoque, le discours de tolérance et de respect de la différence.

Il a expliqué cette position par le modèle marocain de religiosité et l'existence de la Commanderie des croyants comme institution centrale, faisant savoir que "la Commanderie des croyants au Maroc est le garant de la liberté de culte et le principal acteur du rapprochement entre les différentes composantes de la société marocaine".

Le Maroc a préservé la mosaïque et la diversité sociale, culturelle, linguistique et ethnique et a pu, grâce au rôle de la Commanderie des croyants et à la convergence des forces démocratiques, faire progresser les questions des droits de l'Homme en général et des droits des femmes en particulier, a ajouté M. Jmahri également expert en dialogue interculturel.

Il a appelé, à cet égard, les peuples et les sociétés à la sauvegarde de leur pluralisme, diversité et histoire de coexistence et à ne pas ouvrir la voie à des aspects d'extrémisme et d'exclusion.

La vice-présidente de l'Internationale socialiste, Hana Jalloul Muro, a indiqué, quant à elle, que l'extrémisme et la migration sont interdépendants dans la mesure où de nombreux discours de haine s'adressent principalement aux immigrés, appelant à œuvrer, à cet égard, pour renforcer le discours de tolérance et accentuer les efforts visant à combattre la violence et l'extrémisme sous toutes ses formes pour promouvoir des sociétés inclusives.

Il est également important de miser sur le multiculturalisme dans les sociétés comme facteur important pour parvenir à l'intégration, a-t-elle soutenu, mettant en avant la nécessité de combattre les stéréotypes et les préjugés en lançant des initiatives efficaces, notamment au niveau des réseaux sociaux.

Les immigrés sont les plus vulnérables aux manifestations de violence et d'extrémisme au sein des sociétés, a-t-elle poursuivi, appelant à prendre davantage de mesures et de procédures au niveau des lois et de la législation et autres pour faire face à l'intolérance et au discours de haine.

Le Forum international des jeunes parlementaires socialistes et sociaux-démocrates, organisé par le Groupe socialiste-Opposition ittihadie à la Chambre des représentants, en partenariat avec la Jeunesse ittihadie et le Réseau "MENA-Latina", sous le thème "Contribution des jeunes parlementaires à la promotion de politiques publiques progressistes et équitables", vise à encourager les jeunes parlementaires à se concerter et analyser les questions d'actualité et proposer des solutions novatrices et efficaces, en faisant valoir leurs aptitudes à utiliser les nouvelles technologies et les réseaux sociaux pour mobiliser et sensibiliser d’autres acteurs à des causes importantes, notamment celles liées à la justice sociale, l'environnement et l'égalité des sexes.

Les sessions de cet événement, sanctionnées par l’adoption d’un rapport général et de recommandations, portent sur plusieurs questions, à savoir "Paix et sécurité dans le monde : nouveaux défis géopolitiques", "Inégalités, pauvreté et gestion des ressources : vers une protection sociale plus juste", "Progrès ou durabilité, comment concilier les deux", "Migration globale : les enjeux du Nord et du Sud", "Approches et mécanismes des Nations unies pour la protection et la promotion des droits de l’Homme", "Pour des sociétés plus tolérantes : combattre la haine et l’extrémisme", "Des politiques publiques plus inclusives: l’égalité femmes-hommes pour un développement inclusif" et "Sensibilisation et mobilisation pour des politiques publiques inclusives de jeunesse".


Lu 693 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p