Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelhak Amghar : Nous continuerons à défendre la noblesse de l'action politique et les valeurs de transparence et d'intégrité pour assurer une véritable représentativité parlementaire


Mourad Tabet
Mardi 19 Juillet 2022

Hoceine El Ayachi exprime son étonnement du fait que les mêmes personnes qui ont été désavouées par la Cour constitutionnelle se présentent une nouvelle fois à ces élections partielles

Abdelhak Amghar : Nous continuerons à défendre la noblesse de l'action politique et les valeurs de transparence et d'intégrité pour assurer une véritable représentativité parlementaire
Devant plusieurs milliers de personnes en liesse, rassemblées dans la salle des réunions du Centre socio-sportif d’Al Hoceima, le Premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachguar, a présidé vendredi 15 juillet 2022 un meeting électoral en présence des membres du secrétariat provincial du parti à Al Hoceima et ceux du Bureau politique et des deux Groupes socialistes au Parlement, ainsi que des militants d’Al Hoceima et des provinces avoisinantes. Au début de ce meeting, organisé pour soutenir Abdelhak Amghar, candidat de l’USFP aux élections législatives partielles qui auront lieu le 21 juillet 2022 à Al Hoceima, Said El Khattabi, coordinateur provincial, a assuré que « ce qui reste constant en nous, ce sont notre solide pensée politique et notre ferme conviction dans l’Etat des institutions ». Prenant la parole, le candidat ittihadi a salué le Premier secrétaire qui a tenu à partager « avec nous cette étape de lutte, qui reflète l’attachement des Ittihadis au projet politique de l’USFP et à ses choix stratégiques consistant principalement en la lutte démocratique de l'intérieur des institutions et en l’adhésion consciente à la dynamique des réformes et au processus démocratique dans notre pays ». «C'est un grand honneur que le Premier secrétaire du parti et la délégation qui l'accompagne partagent avec nous ce moment historique. C'est un soutien clair pour l'expérience que nous avons accumulée au niveau local dans la défense des principaux intérêts de la province et du projet politique de l’USFP, auquel nous avons contribué à élaborer et pour lequel nous avons lutté et continueront à lutter dans l'avenir», a souligné Abdelhak Amghar dans son allocution lors de ce meeting. Et d’ajouter : «Nous continuerons à défendre la noblesse de l'action politique et les valeurs de transparence et d'intégrité pour assurer une véritable représentativité parlementaire ». Il a également salué la décision de la Cour constitutionnelle invalidant l’élection de quatre membres de la Chambre des représentants dans la circonscription électorale locale « Al Hoceima ». « C’est une décision historique et sage. Elle restera fortement gravée dans la mémoire des Ittihadis en particulier et des Rifains en général. Elle atteste que notre pays dispose d’une institution judiciaire honnête capable de protéger et de garantir l’Etat de droit », a-t-il mis en avant. Abdelhak Amghar s’est dit impressionné par le haut niveau de conscience politique des citoyens tout au long de la campagne électorale que l’USFP mène dans des villages et des hameaux de la province d’Al Hoceima, tout en soulignant que les militants du parti ont été bien accueillis par les citoyens qui ont exprimé leur satisfaction de la décision de la Cour constitutionnelle prise en mai dernier. Le candidat socialiste a affirmé que lors de ces tournées qui ont concerné plus de 15 hameaux et villages, « nous avons constaté une forte détérioration des conditions économiques et sociales, une absence flagrante d'infrastructures de base, un taux élevé du chômage et l'absence d'activités économiques génératrices de revenus. Au niveau social, on a noté que malgré les projets destinés aux secteurs sociaux, il y a encore un grave manque au niveau de l'accès aux services de santé, d'éducation et de protection sociale, et une faible exploitation des services de la formation professionnelle. On a également constaté des obstacles dans la mise en œuvre du programme de désenclavement du monde rural, ainsi qu’une faible couverture des réseaux d'eau et d'électricité dans un certain nombre de hameaux et de douars (Bni Gmil, Ketama, Abdelghaya Souahel,etc) ». «Nous ne comprenons pas comment ceux qui prétendent représenter la population de la province ont été incapables pendant des décennies de contribuer à résoudre des problèmes aussi simples et pour lesquels l'Etat a mobilisé d'importantes ressources financières», a martelé Abdelhak Amghar. Et d’ajouter : «Ce dysfonctionnement et ce paradoxe s'expliquent par la prédominance d’une culture politique incapable de suivre le rythme des attentes de la population, laquelle culture, fondée principalement sur le clientélisme et la logique d’allégeance, mine la confiance des citoyens et suscite leur aversion pour l'action politique en la considérant comme un métier ayant pour but de servir les intérêts personnels étroits au détriment des intérêts des citoyens ». Pour sa part, Mohamed El Mamouhi, secrétaire régional de l’USFP à Tanger-Tétouan-Al-Hoceima, a exprimé la fierté de tous les Ittihadis du Nord de la visite de Driss Lachguar à la ville d'Al Hoceima et au Rif, affirmant le soutien de tous les militants de la région au candidat de l’USFP aux élections législatives partielles. Dans son allocution en l’occasion, Mohamed El Mamouhi a mis en avant que la présence de la direction du parti pour soutenir le candidat ittihadi a une forte signification politique, car elle constitue une réponse claire aux attaques des calomniateurs qui veulent porter atteinte à l'image du parti de la Rose. Il a souligné que les habitants du Rif connaissent parfaitement le candidat de l’USFP qui n’a cessé de plaider pour les intérêts de la région, ajoutant que « le candidat Abdelhak Amghar a plaidé pour les intérêts du Rif à un moment difficile et dans le cadre des constantes de la patrie ». De son côté, Hoceine El Ayachi, avocat au barreau d’Al Hoceima et membre du secrétariat provincial du parti, a apporté quelques éclaircissements sur la décision de la Cour constitutionnelle annulant les résultats des élections législatives dans la circonscription électorale locale «Al Hoceima». Il a estimé que la décision de la Cour constitutionnelle s’adresse en premier lieu aux partis politiques, car le parti travaille à l’encadrement des citoyens et non à la violation des lois et de l'état d'urgence sanitaire. La décision a également envoyé un message aux électeurs. Hoceine El Ayachi a exprimé son étonnement du fait que les mêmes personnes qui ont été désavouées par la Cour constitutionnelle se présentent une nouvelle fois à ces élections partielles.


Lu 1163 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Février 2024 - 13:28 En avant toute !

Samedi 24 Février 2024 - 08:47 Femmes et avenir du socialisme

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p