Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

200 migrants irréguliers entrent en force à Mellilia

Un mort et 19 blessés enregistrés




 Un migrant est mort et 19 ont été blessés dimanche matin dans le préside occupé de Mellilia après avoir traversé, avec environ 200 personnes, la barrière grillagée avec le Maroc, a annoncé la préfecture.
Vers 9h00 locales (7h00 GMT), un groupe d'environ 300 migrants originaires d'Afrique subsaharienne ont tenté d'escalader la clôture, «dont environ 200 y sont parvenus, tous des hommes», a expliqué la préfecture dans un communiqué.
«Malheureusement, l'un des migrants est décédé» et «tout indique qu'il s'est agi d'un arrêt cardio-respiratoire», ajoute la même source.
Il a été retrouvé inanimé sur le sol, près de l'endroit par lequel les migrants sont entrés. Les secours ont tenté pendant 40 minutes de le réanimer, a ajouté la préfète Sabrina Moh, citée dans le communiqué.
Un total de 19 migrants, blessés, ont dû être conduits aux urgences «pour des blessures légères telles que des coupures ou des fractures». Six agents des forces de l'ordre ont été légèrement blessés, sans avoir besoin d'assistance médicale.
Le préside occupé de Mellilia est protégé par deux grillages de six mètres de haut surplombés de barbelés coupants.
Pour traverser ce mur grillagé, les migrants utilisent souvent des crochets et des chaussures munies de clous.
Le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez avait annoncé en juin son intention de retirer ces barbelés, sans que la mesure ne soit pour l'instant suivie d'effet.
Les Subsahariens entrés dans la ville se sont rendus au centre d'accueil temporaire de migrants où ils peuvent déposer une demande d'asile.
L'Espagne est régulièrement épinglée par les autorités européennes pour son traitement de l'immigration, en particulier dans les présides occupés de Sebta et Mellilia.
Fin août, une centaine de migrants entrés à Sebta avaient été renvoyés vers le Maroc, suscitant les critiques des défenseurs des droits de l'Homme.
L'Espagne est devenue la première porte d'entrée de l'immigration clandestine en Europe, avec plus de 47.000 migrants entrés depuis le début de l'année, dont environ 5.000 par voie terrestre selon l'Organisation internationale pour les migrations.

Mardi 23 Octobre 2018

Lu 469 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés