Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Recrudescence des assauts d’immigrés clandestins à Mellilia

58 tentatives enregistrées depuis le début de l'année




​Recrudescence des assauts d’immigrés clandestins à Mellilia
La barrière séparant le préside occupé de Mellilia du reste du Maroc a été visée par 58 tentatives d'assaut depuis le début de l'année, doublant par rapport à 2013, a indiqué son préfet mardi. 
«L'an dernier, il y a eu 38 assauts. Cette année 58. On peut dire que la pression sur la barrière a presque doublé», a déclaré à Radio nacional de Espana Abdelmalik El Barkani. 
«Tout est bon pour atteindre l'objectif qui est d'arriver à Mellilia», a-t-il souligné. Et d’ajouter : «Ils se servent même de crochets (qu'ils utilisent pour escalader le grillage de la barrière, Ndlr) pour intimider ou prononcent le mot Ebola et crachent», pour éviter que les forces de l'ordre ne s'approchent d'eux.
Le préfet a démenti tout usage abusif de la force par la Guardia civil, après la diffusion par une ONG présente sur le terrain, Prodein, d'une vidéo montrant des policiers tapant un homme ayant franchi la barrière, haute de sept mètres, à coups de matraque.
Sur cette vidéo, on les voit ensuite soulever son corps inanimé. Une porte-parole en Espagne du Haut commissariat pour les réfugiés des Nations unies (UNHCR), Maria Jesus Vega, a affirmé  lundi que de tels comportements étaient pour cet organisme une «source d'inquiétude» . 
« Nous comprenons qu'un contrôle soit nécessaire mais quelles que soient les raisons pour lesquelles ils (les migrants, Ndlr) cherchent à entrer, il faut du respect. Or les vidéos démontrent que l'on n'a pas agi de manière appropriée», avait déclaré à l'AFP Maria Jesus Vega.
Le préfet a cependant déclaré que ses services avaient visionné un enregistrement de la même scène d'une durée plus longue, une demi-heure, montrant une autre réalité, assurant que ses agents n'ont fait que répondre à une «situation d'agressivité». «Lorsque l'immigrant est tranquille et n'oppose aucune résistance (...) on l'aide sans problème», a-t-il assuré.
Madrid réclame régulièrement plus de soutien de ses partenaires européens pour contenir ces vagues migratoires vers l'Union européenne. Au moins 60 migrants d'Afrique subsaharienne ont pu franchir la barrière lundi. Et quelque 150 ont tenté un assaut. Le jour de l'incident rapporté par Prodein, ils étaient environ 300 à tenter leur chance.

Mercredi 22 Octobre 2014

Lu 567 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés