Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les mesures à prendre pour une reprise sportive sereine




​Les mesures à prendre pour une reprise sportive sereine
Avec la pandémie du nouveau coronavirus qui secoue les quatre coins de la planète, toutes les compétitions sportives, et plus particulièrement la populaire d'entre elles, le football, ont été annulées dans tous les pays du monde, le Maroc ne fait pas exception. Avec l'allégement des mesures de confinement ces dernières semaines, certains championnats ont relancé les compétitions, comme la Bundesliga, le championnat de Grèce et LaLiga espagnole.
Au Maroc, aucune décision n'a été annoncée à ce jour au sujet de la reprise et du sort des compétitions, cependant en prévision d'une éventuelle reprise prochaine, plusieurs sont les mesures à mettre en place et nombreux sont les gestes barrières à adopter pour préserver la santé des sportifs et des encadrants.
Pour jeter la lumière sur cette question, voici les explications du directeur technique du Comité national olympique marocain (CNOM) et d'une gérante d'une salle de sport professionnelle.
Q : Quelles sont les conditions à respecter pour une reprise sans risque ?
R : Pour tous les sportifs, il est fortement conseillé et recommandé une reprise progressive en durée et en intensité afin de réadapter le corps à l'effort et limiter les risques d'accidents, notamment cardiaque, musculaire ou articulaire, sans oublier l'hydratation lors de l'effort, estime le directeur technique du CNOM, Hassan Fekkak.
Les entraîneurs, dans le cas des sportifs de haut niveau, peuvent effectuer une évaluation du niveau de chaque sportif pour adapter le programme de la reprise. En cas de doute, il est fortement conseillé de prendre l'avis d'un médecin.
Au moment de la reprise, il est important de préserver les règles de distance physique. Il faut se référer au guide, spécifique à chaque sport, fourni par les autorités sportives. Il est important, lors de la pratique sportive, de respecter les mesures barrières : Lavage fréquent des mains avec de l'eau et du savon ou du gel hydro-alcoolique. Les collations et l'hydratation doivent être gérées individuellement (bouteilles personnalisées...).
L'échange ou le partage d’effets personnels (serviette, gants...) doit être proscrit. L'utilisation de matériels personnels est privilégiée, à défaut, le matériel commun doit être nettoyé et désinfecté avant et après chaque utilisation.
Q : Quelles sont les mesures entreprises au niveau du CNOM ?
R : - Dès la fin du mois de février, toutes les manifestations programmées: séminaires, formations et réunions avec les fédérations ont été reportées.
- Tenue d'une série de réunions à distance avec les directions techniques des fédérations pour échanger et trouver les meilleures solutions pour s'adapter et venir en aide aux sportifs.
- Le CNOM a sollicité le CIO pour le maintien des bourses des sportifs et proposé aux fédérations concernées une adaptation et une prolongation des conventions pour une meilleure préparation des sportifs qualifiés ou en cours de qualification aux JO de Tokyo.
- Le service financier s'est mobilisé pour remettre, dans les meilleurs délais, les primes aux entraîneurs et aux clubs des athlètes médaillés durant la saison 2019 et 2020.
- Organisation de plusieurs visioconférences sur différentes thématiques. D'autres sont programmées pour préparer sereinement l'avenir.
Q : Quels sont les sports qui représentent moins de risque sanitaire ?
 Le risque sanitaire réside dans le manque de respect des consignes de sécurité et des mesures barrières. Cependant, il est conseillé de pratiquer en plein air avec les distances de sécurité qui s'imposent.
 Pour le sport de haut niveau, l'idéal est d'effectuer des tests avant la reprise des compétitions. Certains sports individuels se sont bien adaptés et ont continué la pratique par visio-training.
Q : Et les salles de sport ?
Pour Anya Thomen, coach et gérante d'une salle de CrossFit à Agadir, il est primordial de rester à l’extérieur, sur le terrain, avec des espaces séparés pour une pratique individuelle des entraînements. Dans les salles de sport, elle estime nécessaire de :
- Limiter à un maximum de 10 individus le nombre des athlètes pour fournir un encadrement adéquat et l’attention nécessaire, tout en gardant fermées les grandes salles de musculation et de fitness qui ne garantissent ni la distanciation sociale appropriée ni le nettoyage nécessaire des machines entre chaque utilisation.
- Procéder à une préinscription des athlètes CrossFit pour les sessions de cours pour s'assurer du nombre présent dans chaque cours et pour préparer le matériel nécessaire.
- Bien gérer l'accès et la sortie de la salle de manière à éviter l'encombrement. Utiliser le gel antibactérien et respecter la distanciation sociale à l'intérieur de la salle.

Samedi 13 Juin 2020

Lu 1546 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Septembre 2020 - 18:00 Ayoub El Kaabi wydadi pour de bon

Jeudi 24 Septembre 2020 - 18:00 PSG-OM Epilogue Neymar attendu le 30 septembre