Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le gaz moutarde va-t-il enflammer les relations maroco-espagnoles ?

Madrid nie l’existence de pourparlers concernant l’utilisation d’armes chimiques durant la guerre du Rif et Rabat campe sur son mustisme




​Le gaz moutarde va-t-il enflammer les relations maroco-espagnoles ?
Qu’en est-il des pourparlers entre le Maroc et l’Espagne concernant l’utilisation d’armes chimiques durant la guerre du Rif ? Trois mois après la déclaration de Mbarka Bouaïda, ministre déléguée aux Affaires étrangères et à la Coopération, devant le Parlement, aucune information ou révélation n’a filtré sur le sujet.   Est-ce parce qu’il n’y a jamais eu de discussions  entre les deux pays?  C’est ce que laissent entendre certaines sources espagnoles qui auraient  nié l’existence de telles négociations entre Rabat et Madrid à ce propos, voire qu’il y ait eu une demande officielle dans ce sens émanant de Rabat, ont rapporté des sources médiatiques marocaines.  D’après  elles, il y aurait eu seulement des correspondances et des rapports adressés par des ONG marocaines au gouvernement espagnol demandant l’ouverture d’une enquête sur l'utilisation par l'Espagne de gaz moutarde durant la guerre du Rif entre 1921 et 1927.    
Des propos  d’autant plus troublants que le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération refuse toute déclaration à ce propos. «  On a envoyé un courrier au département de Salaheddine Mezouar pour avoir plus d’informations sur ces pourparlers mais les responsables de ce ministère n’ont pas jugé utile de nous répondre », nous a indiqué Achraf Boukkadi, président de l’Association Nokor à El Hoceima avant de poursuivre que «cette attitude rappelle étrangement celle du chef du gouvernement qui refuse jusqu’à présent de répondre aux courriers relatifs au dossier des gaz toxiques que nous lui avons adressés il y a un an et demi. Certains parlementaires ont également refusé de parler avec nous de ce sujet. Tout le monde fuit le débat en arguant qu’il est très sensible ». 
Notre source nous a également affirmé que ce dossier souffre d’un manque de reconnaissance officielle de la part de l’Etat et que les efforts déployés par la société civile marocaine pour mettre la lumière sur ce sujet demeurent insuffisants, voire inutiles faute de reconnaissance officielle. «Le sujet fâche du côté marocain comme celui espagnol»,  nous a-t-elle confié. En fait, l’ensemble des gouvernements espagnols de droite comme de gauche refusent de reconnaître l’utilisation par l'armée espagnole d'Afrique d’armes chimiques contre la guérilla rifaine menée par Abdelkrim Khattabi.  Et l’épisode du rejet, le 14 février 2007, du projet de loi de reconnaissance en dit long sur ce refus. Ce projet proposé par le parti catalan Esquerra Republicana de Catalunya et demandant que l'Espagne reconnaisse l'utilisation «systématique» d'armes chimiques contre la population des montagnes du Rif, a été rejeté par le Parti socialiste au pouvoir ainsi que par l'opposition de droite (Parti populaire). 
Pour les officiels ibériques, rien ne prouve à l'heure actuelle qu’il y ait relation entre l'utilisation d'armes chimiques et le taux important de cancers dans la région du Rif. Des propos qui ont été repris dernièrement par une historienne espagnole. Un débat qui est  monté d’un cran dernièrement notamment après certaines déclarations d’El Houcine Louardi, ministre de la Santé, qui a annoncé qu’il n’y avait aucune étude scientifique prouvant  l’augmentation du nombre de cas de cancers dans le Rif par rapport à d’autres régions du Maroc.   

Hassan Bentaleb
Vendredi 6 Mars 2015

Lu 669 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés