Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Khalid Ait Taleb : La situation épidémiologique devient inquiétante

La propagation du virus liée intimement aux déplacements des individus




La situation épidémiologique liée à la pandémie de Covid-19 devient "inquiétante", compte tenu de l'augmentation des contaminations, des cas graves et des décès dus à la maladie, a affirmé lundi à Rabat le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.
"Le bilan des cas de contamination recensés en l'espace d'une semaine dépasse ce qui a été enregistré en quatre mois au Maroc", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse au lendemain de la décision d'interdiction des déplacements de et vers huit villes du Royaume.
"Une situation inquiétante ne signifie pas pour autant hors-contrôle", a-t-il fait observer, tout en s'alarmant de la "flambée épidémique" de ces derniers jours, principale cause de la décision gouvernementale d'interdiction des déplacements de et vers certaines villes.
Le responsable gouvernemental a relevé que depuis l’annonce de l’allègement progressif de l’état d’urgence sanitaire, les huit provinces et préfectures concernées par l’interdiction des déplacements (Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech), ont connu une hausse considérable des cas de contamination au  Covid-19.
Abordant la décision annoncée par les ministères de l'Intérieur et de la Santé, M. Ait Taleb a dit comprendre la "colère" manifestée par certains citoyens, affirmant toutefois que le virus "ne donne pas de délai".
Le ministre a, dans ce contexte, salué l’engagement sans faille des citoyens pendant la période de confinement et appelle à un réengagement tout aussi rigoureux pour limiter autant que possible la propagation du virus, affirmant que la sécurité sanitaire du citoyen demeure "la priorité".
Grâce aux Hautes directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a pu faire face au virus en adoptant les mesures sanitaires adéquates, a-t-il indiqué, appelant les citoyens au port correct du masque de protection dans les lieux fermés, à l'aération des espaces, au lavage fréquent des mains et au respect de la distanciation sociale.
"Les citoyens doivent faire preuve de responsabilité et de patriotisme, notamment à l’approche de la fête de l'Aid Al Adha, par le respect des mesures barrières mises en place par le ministère", a-t-il estimé, soulignant que ceux-ci sont appelés à limiter autant que possible le contact avec les personnes à risque.
Par ailleurs, M. Ait Taleb a considéré qu’un retour au confinement est "une décision difficile à prendre", au regard de ses répercussions négatives sur l’ensemble des secteurs d’activité, et que la responsabilité collective reste la seule solution pour sortir indemnes de cette crise sanitaire.
Le ministre de la Santé a, de même, salué tous les efforts fournis par les spécialistes du secteur, citant, à cet égard, le cas des 154 cadres de la santé qui ont été atteints du virus dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions, assurant que leur état de santé est "stable et non grave".
Par ailleurs, la propagation de la pandémie de Covid-19 est intimement liée aux déplacements des individus, a affirmé le ministre de la Santé.
"Les villes du Royaume les plus fréquentées ont été une cible facile du virus", a déclaré M. Ait Taleb. Le ministre a, dans ce contexte, mis l'accent sur "l'augmentation inquiétante des taux de reproduction du virus dans certaines villes, pour atteindre 1,9 à Tanger, 1,7 à Fès ou encore 2,35 à Berrechid", précisant que près de 46% des personnes en réanimation se trouvent à Tanger.
En outre, le responsable gouvernemental a attiré l'attention sur l'augmentation constante du nombre des cas d’infection, des cas graves et de décès dans les huit villes du Royaume concernées par la récente décision gouvernementale.
Citant Casablanca-Settat pour exemple, le ministre a fait observer que la région ayant enregistré quelque 2.900 cas d’infection entre le 12 mars et le 14 juin, a recensé non moins de 2.162 cas en deux semaines. "Cette situation illustre la vitesse de propagation du nouveau coronavirus au Royaume", a-t-il affirmé, tout en appelant les citoyens à s’armer de prudence et à respecter les gestes barrières préconisés par le ministère.
Abordant le risque d’infection, M. Ait Taleb a affirmé que les jeunes ne sont pas moins exposés au risque que les personnes âgées, notant cependant que leur immunité est plus forte.
Dans ce sens, les membres de la commission scientifique et technique consultative, Moulay Hicham Afif et Chakib Abdelfattah, ont invité les personnes atteintes de maladies comme le diabète, l'hypertension artérielle, l’insuffisance rénale ou les maladies cardiovasculaires à redoubler de vigilance, relevant que le risque de complication est plus fréquent chez les personnes fragiles.
Les jeunes pouvant être asymptomatiques sont, quant à eux, appelés à limiter autant que possible tout contact physique avec les personnes malades ou âgées, soulignent les deux spécialistes, invitant cette catégorie à faire preuve de responsabilité et à ne pas exposer ses proches à des risques pouvant leur coûter la vie.

Mercredi 29 Juillet 2020

Lu 902 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif