Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Implication commune dans la lutte contre les lymphomes




​Implication commune dans la lutte contre les lymphomes
Célébrer la Journée marocaine des lymphomes (JML) est une implication commune dans la lutte contre les lymphomes ou cancer du sang, a souligné, samedi à Casablanca, le président de la Société marocaine d'hématologie, le Pr. Abdellah Madani.
S'exprimant à l'ouverture de cette manifestation scientifique, le Pr. Madani a fait savoir que cette journée de réflexion, mise en place en marge de la célébration de la Journée mondiale du lymphome, est inscrite dans l'agenda scientifique du Maroc, pour la 5ème année consécutive, notant que cette manifestation scientifique est entièrement dédiée à la formation médicale continue.
"A chacun des spécialistes participants, cette journée représente en effet l'occasion d'enrichir ses connaissances en la matière et, en croisant des regards différents, de lui offrir des échanges fructueux pour dégager de nouvelles perspectives", a-t-il mis en avant.
Et d'expliquer que les lymphomes font partie des cancers qui ont enregistré les progrès les plus significatifs en médecine, permettant d'offrir de réelles chances de guérison aux patients.
Aujourd'hui, a-t-il poursuivi, la communauté scientifique concernée se réjouit de la disponibilité d'une panoplie de solutions thérapeutiques innovantes qui agissent efficacement sur les différents types de lymphomes, permettant ainsi la rémission complète dans environ 8 cas sur 10 estimant que le lymphome est une maladie dont les répercussions restent lourdes en l'absence d'une prise en charge adéquate.
Chaque année depuis 2009, la Société marocaine d'hématologie, en collaboration avec les laboratoires Roche, organise la Journée marocaine des lymphomes, une journée qui permet aux hématologistes marocains de confronter leurs expériences dans la prise en charge de cette pathologie.
Cette journée est consacrée au transfert des progrès réalisés en matière de diagnostic, de bilan d'extension, de pronostic, de suivi et des choix thérapeutiques dans les différentes formes des lymphomes, a-t-il conclu. Ont pris part à cette 5ème édition, les professeurs Corinne Haioun et Emmanuel Itti de l'hôpital Henri Mondor à Paris, le docteur Anne-Sophie Michallet du centre hospitalier de Lyon ainsi que le docteur Reda Bouabdallah de l'institut Paoli Calmettes à Marseille.
Au programme ont figuré plusieurs sujets de débats tels des lymphomes à grandes cellules B'' et des lymphomes folliculaires''. Cette journée a comporté également un atelier pratique sur la leucémie lymphoïde chronique'' et un autre sur le PET Scan''.

Mardi 4 Novembre 2014

Lu 308 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés