Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Grâce au PSOE et au PP, le Parlement espagnol n’a pas servi de lieu de propagande séparatiste

Brahim Ghali ridiculisé à Addis-Abeba




Un nouveau revers du Polisario et de leurs zélateurs en Espagne après le refus du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et du Parti Populaire (PP), pour la deuxième fois en moins d’un mois, de laisser se tenir une conférence internationale sur le futur du Sahara dans l’enceinte du Congrès des députés (Chambre basse du Parlement espagnol).
En effet, le bureau de celle-ci a rejeté avec les votes de deux grands partis politiques espagnols une proposition visant à organiser cette conférence car elle pourrait nuire aux relations avec le Maroc.
L’intergroupe parlementaire pour le Sahara, qui a fait la proposition, a appelé le bureau de la Chambre à reconsidérer sa décision adoptée le 30 octobre visant à empêcher la tenue d’une conférence. 
Selon l’agence EFE, le bureau du Congrès a fondé sa décision sur un rapport de la Direction des relations internationales de ladite Chambre. Lequel considère que « cet événement pouvait être interprété comme un soutien même implicite à la cause sahraouie et nuire aux relations dommageables avec le Maroc ».
Il convient de rappeler qu’au mois d’octobre, le PSOE et le PP s’étaient unis pour bloquer une proposition émanant de Podemos (parti gauchiste espagnol) qui avait sollicité l’organisation de ladite conférence au siège de la Chambre basse. Mais cette proposition n’avait pas recueilli l’unanimité, ce qui a poussé la présidence du Congrès des députés à demander le rapport de l’examen de cette proposition. 
Après ce nouveau revers, l’intergroupe parlementaire pour le Sahara envisage de saisir le Tribunal constitutionnel, selon l’agence Europa Press.
D’après la même source, les parlementaires de Ciudadanos, de Podemos et d’autres petites formations politiques représentées à la Chambre basse, ont appelé à la «désobéissance» et décidé d’organiser la conférence dans de la salle du « Groupe mixte ». 
Le Polisario a subi un autre camouflet lors de la tenue des travaux du 11ème Sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA) dans la capitale de l’Ethiopie. Le soi-disant président de l’Etat fantoche, Brahim Ghali, a été traité comme quantité négligeable à son arrivée à l’aéroport d’Addis-Abeba. Aucun officiel éthiopien ni de l’Union africaine n’était là pour l’accueillir, selon nos confrères du site d’information 360.     
Par ailleurs, une délégation de l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’Homme (ASADEDH) présidée par Ramdane Mesoud Larbi, a eu des entretiens au siège de l’Union générale des travailleurs (UGT) à Madrid avec le secrétaire des relations extérieures, Jesús Gallego, a indiqué le portail espagnol « Espiral 21 ».
Selon la même source, les deux parties ont abordé plusieurs thèmes se rapportant aux droits de l’Homme dans les camps de Tindouf ainsi que le travail réalisé par l’UGT en faveur des retraités sahraouis qui travaillaient au sein de l’administration du Sahara durant l’occupation espagnole.
 Ramdane Mesoud Larbi a informé le responsable syndical espagnol de la plainte déposée par l’ASADEH contre les dirigeants du Polisario et quelques officiels de la sécurité militaire algérienne et lui a communiqué la décision de la justice espagnole de poursuivre 24 dirigeants du Polisario et 4 officiels algériens pour crimes contre l’humanité. 
 

T. Mourad
Lundi 19 Novembre 2018

Lu 575 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés