​Formation spéciale pour Meghan Markle


Samedi 29 Août 2020

Epouser un prince n’est jamais sans conséquence. Le 19 mai 2018 à la chapelle Saint-Georges à Windsor, Meghan Markle disait "oui" à son compagnon, le prince Harry. Après l’annonce publique de ses fiançailles en 2017 avec le petit-fils de la reine Elizabeth II, l’ancienne actrice avait été inscrite à un cours lui permettant d'assurer sa protection personnelle.
D’après la biographie Finding Freedom, citée par Hello Magazine, la duchesse de Sussex a suivi une formation spéciale de deux jours pour l'aider à se préparer à toutes les situations difficiles comme un kidnapping, étant donné que le prince Harry et Meghan ont reçu un «nombre inhabituellement élevé de menaces».
Les co-auteurs et journalistes royaux Omid Scobie et Carolyn Durand révèlent à ce sujet : «Meghan a participé à un faux enlèvement, où elle était attachée dans une voiture par un 'terroriste', emmenée à un autre endroit, puis 'sauvée' par des policiers qui tiraient avec de faux pistolets (le type utilisé dans les films hollywoodiens)». «Pendant le simulacre d'enlèvement, Meghan a appris à nouer une relation avec l'ennemi. Elle a également appris comment conduire une voiture si elle est suivie». Une formation déjà suivie par Kate Middleton, sa belle-soeur, quand elle est devenue un membre à part entière de la famille royale, soit après son mariage avec le prince William en 2011.
Cette formation, validée par tous les membres de la famille royale à l'exception de la reine, est une routine pour les membres de la famille royale ainsi que les expatriés travaillant dans des pays dangereux. Il a déjà été rapporté que le prince William avait suivi cette formation à l'âge de 16 ans, apprenant alors à manipuler une mitraillette. L'adolescent avait également été embarqué dans une voiture pendant une fausse embuscade. 


Lu 1211 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br