Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Formation au diplôme CAF Pro au Complexe Mohammed VI de football




​Formation au diplôme CAF Pro au Complexe Mohammed VI de football
La Fédération Royale marocaine de football (FRMF) a organisé en coordination avec la Direction technique nationale (DTN) une session de formation pour l’obtention du diplôme "CAF-Pro", et ce du 12 au 14 juillet au Complexe Mohammed VI de football de Maâmoura.
Initiée en partenariat avec la Confédération africaine de football (CAF) et encadrée par le Directeur technique national, Osian Roberts, cette session comportait des séminaires et des interventions au profit des entraîneurs candidats à l’obtention du diplôme CAF-Pro sur les techniques de communication, indique un communiqué de la FRMF publié mercredi sur son site internet.
La session de formation, qui complète le programme de formation précédemment lancé par la DTN, a connu la participation en visioconférence d'entraîneurs étrangers notamment Roberto Martinez, entraîneur de la sélection belge, Patrick Vieira, entraîneur du club français de Nice ou encore Pep Lijnders, entraîneur adjoint du club anglais de Liverpool.
La formation comprend également des séances d’encadrement sur terrain avec la participation des jeunes joueurs des sélections nationales.

Vendredi 17 Juillet 2020

Lu 683 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19