Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Des produits alimentaires impropres à la consommation saisis à Midelt




​Des produits alimentaires impropres à la consommation saisis à Midelt
Plus 70 kg de produits alimentaires impropres à la consommation ont été saisis par les services compétents au niveau de la province de Midelt depuis le début de l’application de l’état d’urgence sanitaire, a-t-on appris auprès des autorités provinciales.
Les cellules provinciale et locales de contrôle ont procédé "à la saisie et la destruction de plus de 70 kg de produits alimentaires impropres à la consommation", depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, indique un communiqué de la province de Midelt parvenu samedi à la MAP.
Cette quantité totale de produits alimentaires impropres à la consommation saisie et détruite comprend notamment 12 kg de riz périmé, 22 kg de viande de poulet exposée dans des conditions insalubres, 30 kg de farine périmée, ainsi que des quantités variées de beurre, de mortadelle, de boissons gazeuses et de viande hachée.  
Selon la même source, ces produits ont été saisis durant plus de 110 missions de contrôle effectuées par les cellules provinciale et locales de contrôle, depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, dans les communes territoriales de Midelt, Rich, Boumia et Imilchil.
Par ailleurs, les commissions de contrôle ont enregistré, durant la même période, 19 contraventions, relatives notamment à la loi édictant des mesures de protection du consommateur et à celle portant interdiction de la fabrication, de l'importation, de l'exportation, de la commercialisation et de l'utilisation de sacs en plastique. 
Ces opérations de contrôle, souligne la même source, s’inscrivent dans le cadre des efforts visant le suivi de l’approvisionnement des marchés locaux et le contrôle de la qualité et de la conformité des produits alimentaires vendus dans les commerces et les points de vente et marchés quotidiens et hebdomadaires de la province de Midlet.
Cette mission se poursuit durant le mois sacré de Ramadan selon un programme établi, conformément au cadre légal et organisationnel appliqué dans ce domaine. 

Brèves

Fermeture définitive 
de la prison d’Oujda 


La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a décidé la fermeture, à partir de ce vendredi, de la prison locale d’Oujda en raison de son infrastructure vétuste, dont la construction remonte à 1910.
Pour ce faire, la DGAPR a procédé au transfert des détenus pensionnaires vers d’autres institutions pénitentiaires proches, précise la délégation dans un communiqué, ajoutant que cette décision intervient en raison de la vétusté de cet établissement, et en réponse à la nécessité de préserver la sécurité des détenus et des fonctionnaires.
La décision de fermeture a été prise en attendant l'ouverture de la nouvelle prison locale d’Oujda, dont les travaux de construction sont en voie d'achèvement, conclut la DGAPR.

Un Marocain soupçonné d’appartenance à Daech arrêté en Espagne  

Le ministère espagnol de l'Intérieur a déclaré vendredi que la Garde civile avait arrêté un Marocain, soupçonné appartenir au groupe terroriste autoproclamé Etat islamique (Daech), dans une opération menée conjointement avec les autorités marocaines et américaines.
Le suspect était un Marocain "profondément radicalisé" qui comptait mener une attaque terroriste, selon le ministère.
"Nous avons des preuves de sa radicalisation et de sa proximité avec Daech (EI) depuis au moins quatre ans", a indiqué la Garde civile dans un communiqué, ajoutant que ces dernières semaines, il "s'était activé de façon notable et inquiétante" en postant des remarques radicales sur les réseaux sociaux. 

Suspension de deux 
éléments des Forces Auxiliaires à Marrakech


Deux éléments des Forces auxiliaires, apparus dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux en train de violenter une personne lors de l’application de l’état d’urgence sanitaire, ont été suspendus et présentés devant le conseil disciplinaire, apprend-on vendredi auprès des autorités locales de la wilaya de Marrakech.
La même source a précisé qu’il s’agissait d’une opération d’interpellation, qui s'est déroulée le 6 mai courant à Douar Belaaguid relevant de la commune d’Ouahate Sidi Brahim (région de Marrakech-Safi), d'une personne ayant violé l’état d’urgence sanitaire et pris la fuite d’une patrouille conjointe, composée de 3 éléments de la Gendarmerie Royale et 3 autres des Forces auxiliaires.
Faisant l’objet d’un avis de recherche, la personne interpellée, "un mineur", a été présentée aux autorités compétentes qui ont décidé de la poursuivre en état de liberté pour vol et violation de l’état d’urgence sanitaire.

Lundi 11 Mai 2020

Lu 551 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.