Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​BYD, géant chinois de la voiture électrique, s’installe au Maroc

S.M le Roi préside la cérémonie de présentation du projet de réalisation d'un écosystème de transport électrique dans le Royaume




 S.M le Roi Mohammed VI a présidé, samedi au Palais Royal à Casablanca, la cérémonie de présentation du projet de réalisation au Maroc par le groupe chinois «BYD Auto Industry» d’un écosystème de transport électrique, et de signature du protocole d’accord y afférent.
Au début de cette cérémonie, il a été procédé à la projection d’un film institutionnel retraçant les efforts déployés par le Royaume pour assurer la transition énergétique vers les énergies renouvelables, promouvoir la mobilité verte et s’inscrire dans une dynamique de développement durable pour les générations futures. 
 Ce nouveau projet répond à la volonté ferme de S.M le Roi de dynamiser et moderniser les infrastructures du Royaume et de diversifier les partenariats avec des acteurs mondiaux de poids, notamment ceux en provenance de Chine, à la faveur des visites Royales réussies dans ce pays.
Il est le reflet éclatant de l’exemplarité des relations politiques et économiques avec la Chine et qui sont promises à un bel avenir. 
 A cette occasion, le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a prononcé une allocution devant S.M le Roi dans laquelle il a présenté les grandes lignes de ce projet qui «contribuera à l’édification de la Vision éclairée de SM le Roi, pour le développement des relations sino-africaines : celle d’un Maroc, prolongeant la Route de la Soie, vers l'ensemble du continent africain». 
Il a fait observer que ce projet a été rendu possible, grâce à plusieurs facteurs, notamment la visite Royale en Chine, en mai 2016, au cours de laquelle plusieurs accords de coopération ont été signés, permettant aujourd’hui à des investisseurs chinois, d’envisager sereinement leur implantation au Maroc. 
 Le Royaume est reconnu, désormais, pour être une plateforme compétitive de production automobile, a poursuivi le ministre, notant que des opérateurs leaders dans des secteurs de pointe, tels que les matériaux composites, le lighting, ou encore la connectique, sont déjà implantés au Maroc. 
 Ce projet pilote occupera une superficie de 50 hectares, dont 30 hectares couverts et créera 2.500 emplois directs, a-t-il indiqué, soulignant que ce partenariat stratégique prévoit à terme l’installation d’une usine de batteries, d’une usine de véhicules de tourisme électriques, d’une usine d’autobus et de camions électriques et d’une usine de wagons de trains monorail électrique.
Ce projet précurseur de BYD, qui introduit de nouvelles spécialisations dans le Royaume, inscrit résolument le Maroc dans la dynamique à l’œuvre au niveau mondial consistant à développer de nouvelles formes de transport alliant efficacité et respect de l’environnement, a souligné le ministre.
L’écosystème organisé autour de BYD, a-t-il ajouté, conforte ainsi les choix stratégiques du Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. 
Le président du groupe «BYD Auto Industry», Wang Chuanfu a, pour sa part, salué l’excellence des relations sino-marocaines, mettant en exergue l’ensemble des solutions de transport électrique développées par son groupe. 
 «BYD est heureux de coopérer avec le Maroc sur ce projet, et partager son expérience développée dans plusieurs pays au cours de ces dernières années dans le développement des écosystèmes de mobilité électrique», a ajouté Wang Chuanfu, formant le vœu de voir la coopération entre le Royaume du Maroc et BYD constituer «un bon exemple pour d’autres pays dans le monde dans le déploiement de solutions énergétiques innovantes». 
 A cette occasion, S.M le Roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de signature du protocole d’accord relatif au développement d’un écosystème de transport électrique au Maroc par le groupe chinois «BYD Auto Industry». Il a été signé par Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, Moulay Hafid Elalamy, et Wang Chuanfu. 
 Cette cérémonie s’est déroulée en présence du président de la Chambre des conseillers, de conseillers de S.M le Roi, de membres du gouvernement, d’opérateurs économiques nationaux et étrangers, et de plusieurs autres personnalités.

​Build Your Dreams


«Construisez vos rêves», slogan sympathique mais un peu surprenant pour un fabricant de batteries, objet aussi discret que peu sexy. 
BYD («Build Your Dreams») est une société chinoise comme il en existe des milliers du côté de Shenzhen, la ville-usine géante aux portes de Hongkong. 
Quand son fondateur, Wang Chuanfu, la lance, il ne s’agit que de tenter, avec la bénédiction de l’Etat, de concurrencer les étrangers dans la fabrication de piles rechargeables pour téléphones mobiles. Aujourd’hui, BYD est le premier producteur chinois, et l’un des plus importants au monde, de voitures électriques.
Wang Chuanfu a donc construit son rêve : devenir l’un des acteurs mondiaux majeurs dans l’une des plus fascinantes révolutions technologiques du XXIème siècle.
Ayant commercialisé son premier véhicule hybride en 2008, et dévoilé un an plus tard sa première voiture entièrement électrique, la e6, bien avant que Tesla n’entame, en 2012, les ventes de son Model S., sa firme est aujourd’hui présente dans une cinquantaine de pays à travers le monde.

Lundi 11 Décembre 2017

Lu 1044 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés