Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​441.238 candidats passeront la session normale du baccalauréat

Saaïd Amzazi : Toutes les mesures préventives ont été prises




​441.238 candidats passeront la session normale du baccalauréat
Toutes les mesures préventives ont été prises pour préserver la santé et la sécurité des candidats, des cadres pédagogiques et administratifs et l'ensemble des intervenants au titre des épreuves du baccalauréat 2020, organisées cette année dans le contexte particulier de la pandémie de Covid-19, a indiqué le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi. 
 En dépit de la conjoncture difficile, le Maroc a maintenu l’organisation de cette échéance nationale importante qui constitue une étape décisive dans le cursus scolaire de centaines de milliers d’élèves, a précisé le ministre, qui présentait un exposé sur l'organisation des épreuves du baccalauréat de la session 2020 dans le contexte de l'état d'urgence sanitaire devant le Conseil de gouvernement, réuni sous la présidence du chef du gouvernement Saad Dine El Otmani. 
Le maintien de ces épreuves intervient aussi pour préserver la valeur et la crédibilité de ce certificat national, a-t-il expliqué lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil de gouvernement. 
 Dans son exposé, le ministre a donné un aperçu sur les principaux indicateurs chiffrés relatifs à la session 2020 par rapport à la session précédente, selon un communiqué lu par lui, à l'issue de cette réunion. 
Il a, dans ce sens, tenu à exprimer ses remerciements et sa gratitude aux ministères de l’Intérieur, de la Santé, de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, ainsi qu’aux autorités territoriales, à la sûreté nationale, à la Gendarmerie Royale, aux Forces auxiliaires et à la Protection civile pour leur mobilisation et leur adhésion à la préparation de cette échéance nationale.
Il convient de préciser que 441.238 candidats passeront la session normale du baccalauréat au titre de l'année 2020, prévue du 3 au 9 juillet et que le taux d’évolution enregistré reste similaire à celui des années précédentes.
Le nombre de candidats scolarisés est de 318.917, dont 282.048 inscrits dans le secteur public (soit 64% du total des candidats) et 36.869 dans le secteur privé (8%), tandis que 49% des candidats sont de sexe féminin. De même, 72% des candidats au baccalauréat sont scolarisés et 28% sont libres, soit 122.321 candidats. 
En outre, 249.338 élèves (57%) passeront un baccalauréat scientifique ou technique lors de la session normale (soit une évolution de 1,9%, comparé à l’année dernière). Les branches littéraires et l’enseignement originel viennent en deuxième position, avec un taux de 41%, soit 181.234 candidats (avec une diminution de 3,3 %), suivies des branches professionnelles, avec 10.666 candidats répartis en 19 filières, soit une augmentation de 19,8%, comparé à la session de 2019.
Les sections internationales du baccalauréat marocain -option français ou anglais- compteront 43.781 candidats, soit une hausse de 75,27 %, comparé à l’année dernière.
Le nombre de candidats en situation de handicap et bénéficiant, selon leur handicap, de formules d'adaptation des conditions de passage et de correction est passé de 402 au titre de la session de 2019 à 539 cette année, répartis entre 11 branches d’études.
Par ailleurs et afin d’organiser l’examen national unifié du baccalauréat dans les meilleures conditions, le ministère a mobilisé des ressources supplémentaires pour la préparation des épreuves, formant ainsi 178 commissions, comprenant 1.040 membres chargés de rédiger 534 sujets, 228 personnes pour l’équipe technique chargée de l’impression et de la reproduction des épreuves, 107 membres de l’équipe de réserve, 91.143 personnes chargées de la surveillance et 31.281 des corrections.
Compte tenu de la situation particulière que connaît le Royaume à la lumière du nouveau coronavirus, et afin de garantir la sécurité sanitaire des candidats, cadres éducatifs et administratifs, ainsi que de toutes les parties prenantes, 2.155 centres d'examen ont été mobilisés, contre 1500 en 2019, répartis en 100 salles couvertes, 145 amphis et 1.910 établissements scolaires, avec une limite de 10 candidats par salle.
De plus, 371 centres seront mobilisés pour la correction des épreuves dans les différentes directions provinciales et 46 centres d’examen dans les établissements pénitentiaires, répartis en 107 salles pour les 856 candidats.
Afin d'améliorer les procédures organisationnelles, les mesures préventives nécessaires seront prises, notamment la désinfection des couloirs, bureaux, installations sanitaires et autres espaces de travail, équipements, fournitures, enveloppes, documents, véhicules de transport et espaces destinés au stockage et à la sécurisation des épreuves.
Par ailleurs, la prise de température des candidats, le respect de la distanciation sociale et la mise en place de mécanismes organisationnels seront prévus, souligne le ministère, ajoutant que des gels désinfectants seront à disposition des candidats, avec obligation de se désinfecter les mains et de porter un masque de protection et l'interdiction de tout échange de fourniture entre candidats.

 

Samedi 20 Juin 2020

Lu 879 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.