Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​“Watchmen” en tête des nominations aux Emmy Awards




La série “Watchmen” de la chaîne HBO, qui explore le passé raciste des Etats-Unis et les brutalités policières, a nettement dominé la sélection des Emmy Awards 2020 dévoilée mardi, avec 26 nominations au total. 
Les super-héros sombres et torturés de “Watchmen” sont suivis par la comédie “La fabuleuse Mme Maisel” (20 nominations), le thriller “Ozark” (18) à égalité avec la comédie noire “Succession” (18).
Avec 15 sélections, “The Mandalorian”, première série en prise de vue réelle consacrée à l’univers de Star Wars, complète le top 5 de ces nominations, dévoilées lors d’une brève cérémonie entièrement virtuelle en raison de la pandémie de Covid-19.
Dérivée d’une série de comics créée dans les années 80 par le Britannique Alan Moore, “Watchmen” semble avoir de bonnes chances d’emporter l’Emmy Award, équivalent des Oscars pour la télévision américaine, dans la catégorie des mini-séries, où elle affrontera “Little Fires Everywhere”, “Mrs America”, “Unbelievable” et “Unorthodox.”  Elle sera aussi représentée dans celles des acteurs et actrices dans une série dramatique par Jeremy Irons et Regina King. “ 
«Watchmen » est déjà une série formidable en tant que telle, mais elle a pris une signification encore plus forte ces dernières semaines”, analysait pour l’AFP Joyce Eng, spécialiste des prix pour le site Internet Gold Derby, avant la publication de la sélection des Emmy Awards. 
Axée sur le massacre de plusieurs centaines d’habitants noirs de la ville de Tulsa (Oklahoma) en 1921 par des émeutiers blancs, “Watchmen” plonge en effet au cœur des violences racistes et brutalités policières, des thèmes qui sont cruellement d’actualité aux Etats-Unis depuis la fin mai.
“2020 n’est pas seulement une crise sanitaire mondiale. Cette année, nous sommes aussi les témoins d’un des plus grands combats pour la justice sociale dans l’histoire”, a d’ailleurs relevé le président de l’Académie des Emmy Awards, Frank Scherma, en référence aux manifestations déclenchées par la mort de l’Afro-Américain George Floyd fin mai sous le genou d’un policier blanc, et qui se poursuivent à travers le pays depuis des semaines. 
“C’est le pouvoir et la responsabilité de la télévision, non seulement d’offrir une multitude de services ou un peu de rêve, mais aussi d’amplifier les voix qui doivent être entendues et raconter les histoires qui doivent être dites”, a-t-il affirmé.
Les médias spécialisés ont souligné que la sélection 2020 des Emmy Awards avait retenu un nombre record d’artistes noirs, avec plus de 34% des 102 nominations totales. Les comédiens latino-américains sont en revanche une nouvelle fois laissés pour compte, remarque le site IndieWire.

Jeudi 30 Juillet 2020

Lu 1330 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif