Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Témoignage Ismaïl : fautif d’être né autiste




Il ne lui manque pas une case. Il n’est pas l‘œuvre du mal. Il n’est pas un fou ou juste bon à enfermer.
Ismaïl, 20 ans, est atteint d’autisme. Comme une personne sur 150 dans le monde. Son histoire? Celle d’un enfant (devenu maintenant adulte) qui attend depuis 1996 qu’une place se libère pour lui. L’histoire de sa mère est celle d’une mère courage, dont le seul crime est d’avoir mis au monde un enfant atteint d’autisme et qui voit les places pour son enfant lui filer entre les doigts. Une mère seule, qui tente tant bien que mal de donner à son enfant une vie digne de ce nom et qui ne fait que s’enliser dans les problèmes sans pouvoir reprendre son souffle.
Plus elle essaie d’aider son enfant, plus ce parcours du combattant se révèle semé d’embûches.
La mère d’Ismaïl n’a pas été épargnée. Au cancer dont elle a été victime, se sont ajoutées les injures de ses voisins, les insultes au quotidien, sans aucun moment de répit.
Jusqu’à quel point de déchéance cette famille devra-t-elle sombrer pour que quelqu’un les aide? Ils ne sont pourtant pas isolés au milieu du Sahara. Proches de la capitale, des dizaines d’associations ou d’instances étatiques ont reçu leur appel à l‘aide.
Sans penser au pire, qu’adviendra-t-il d’Ismaïl si sa mère ne peut plus subvenir à ses besoins ? Il sera enfermé ou errera dans les rues ? Jamais pris en charge, Ismaïl aurait pourtant pu faire  d’énormes progrès, son potentiel est clairement visible. Mais sans solution adaptée, sans aide financière de la part de l’Etat, sans professionnel pour l’encadrer, il est comme beaucoup d’enfants autistes au Maroc, tributaire du courage de sa mère. Nous pouvons apporter les compétences pour aider ce garçon mais pas sans l’aide de l’Etat, pas sans professionnels formés, sans structures adaptées … et pas sans un minimum d’intérêt pour lui et ceux qui, comme lui, sont délaissés et ignorés.
20 ans, sans prise en charge, une mère usée qui ne peut compter que sur sa propre volonté, 13 ans de liste d’attente qui n’aboutit pas. Voilà la perspective que réserve le Maroc à ses enfants atteints d’autisme! Le 02 avril a eu lieu la 2ème Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme.
Pendant que certains pays restructurent tout leur système pour accueillir les personnes atteintes d’autisme dans la société, pendant que d’autres se concentrent sur la génétique pour trouver des solutions …Le Maroc oublie Ismaïl … et tant d’autres.

M.S.
Samedi 4 Avril 2009

Lu 173 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs