Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au grand dam des détracteurs du Maroc




Que ses détracteurs le veuillent ou non, le Maroc a été depuis 14 siècles, est et restera toujours un pays musulman sunnite malékite et que ses détracteurs n’ont qu’à aller faire des reportages à la sortie des mosquées, car ils ne peuvent y accéder par le mépris qu’ils ont pour les lieux du culte, ou dans les universités et constater le nombre constant de jeunes et de moins jeunes croyants pratiquants qui augmente de jour en jour.
Ces détracteurs n’ont qu’à faire des études approfondies par leurs analystes chevronnés sur la montée en flèche des partis d’obédience islamique dans tous les pays musulmans. Ils n’ont qu’à se demander pourquoi il faut faire dorénavant le tirage au sort pour aller faire le pèlerinage à La Mecque. Ils n’ont qu’à se demander pourquoi le nombre de nouvelles constructions de mosquées ne cesse d’augmenter au Maroc et dans tous les pays du monde islamique et même occidental. Alors que les synagogues et les églises sont délaissées par l’écrasante majorité des jeunes juifs et chrétiens. Il est vrai qu’une bonne partie de ces détracteurs sont eux aussi des musulmans, mais malheureusement, ils sont loin de comprendre pour l’instant les vrais concepts de l’Islam.
Que ses détracteurs le veuillent ou non le Maroc a été depuis 14 siècles, et restera toujours un pays berbéro non arabe. Et que ceux ou celles qui se sentent plus berbères que les autres, ceux qui veulent faire renaître de ses cendres et sous d’autres formes le Dahir berbère qui avait échoué grâce au « latif » lu, au temps du protectorat, conjointement par les Berbères de souche et par les Arabes dans les mosquées après chaque prière, que tous ceux-là se calment.
Que tous ceux-là sachent qu’ils ne représentent qu’une minorité des minorités des Berbères du Maroc, s’ils en restent vraiment de vrais Berbères. Car au Maroc, je pense qu’il n’y a plus un vrai Berbère ni un vrai Arabe du fait des mariages mixtes qui ont uni et qui unissent les deux ethnies et s’il y a vraiment deux races différentes au Maroc, car d’après beaucoup d’historiens, les berbères sont d’origine arabe.
Que tous ceux-là sachent que l’Islam unit berbères et arabes au Maroc et que les mosquées qui sont de plus en plus pleines de fidèles rassemblent arabes et berbères et que dans ces mosquées arabes et berbères disent en même temps et de la même voix Amen quand l’Imam finit de lire la « fatiha ».
Que le veuillent ses détracteurs ou pas le Maroc qui régnait depuis des siècles sur une grande partie de l’Europe et de l’Afrique, règne et régnera toujours sur ses provinces du Sud, car le monde s’oriente vers l’union des pays et non pas sur leur effritement. Il n’y a qu’à voir les efforts que fournissent les pays européens pour s’unir, alors qu’une partie de ces mêmes européens veulent nous balkaniser comme ils l’ont fait auparavant lors de leur colonisation.
Mais ce qui fait mal au cœur, ce sont ces mêmes concitoyens détracteurs de la Nation qui n’ont malheureusement pas honte de défendre les causes perdues des séparatistes du polisario. Ces séparatistes qui se sont partagés en deux tendances, celle qui est pour la régionalisation élargie proposée par le Maroc et celle qui persiste à revendiquer l’indépendance.
Que ses détracteurs le veuillent ou non, le Maroc a été depuis 14 siècles, est et restera toujours une Monarchie et que depuis l’arrivée de l’islam, les Marocains toutes tendances confondues ont opté pour cette dernière.
Que les détracteurs de la Nation le veuillent ou non, depuis son accession au Trône, il y a bientôt dix ans, Mohammed VI le Roi du Maroc ne cesse de fournir des efforts pour la prospérité du pays et pour le bien-être des Marocains.
Ces détracteurs de la Nation, qui ne sont jamais satisfaits des actions entreprises par le Souverain, n’ont qu’à faire les statistiques des projets lancés par Mohammed VI depuis 1999.
Tout le monde sait que le nombre de projets réalisés ou réalisables au cours de ces dix dernières années au Maroc dépasse de loin tout ce qui a été entrepris pendant plus de quarante ans d’indépendance.
Tout le monde remarque que notre jeune Monarque n’arrête pas de sillonner le Maroc du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest pour inaugurer ou contrôler l’état d’avancement des programmes de construction de logements, des ports, des aéroports, des projets touristiques, des routes, des hôpitaux, des écoles, des usines, des mosquées, des centres d’accueil pour jeunes filles paysannes, des zones industrielles, des nouvelles villes, etc. Tout le monde sent que nous respirons plus de liberté depuis 1999 , au point que ces détracteurs de la Nation, n’arrêtent pas de s’immiscer dans la vie privée du jeune Roi sans que celui-ci ne daigne se soucier de leurs soubresauts.
Tout le monde observe que le Maroc est devenu un modèle pour les pays arabes et africains, ce qui pousse d’ailleurs les investisseurs étrangers à se bousculer pour venir implanter leurs projets au Maroc.
Tout le monde réalise le succès du tourisme marocain qui va certainement atteindre les prévisions des dix millions de touristes prévus pour l’an 2010. Il n’y a qu’à voir Marrakech qui est devenu la destination préférée de nombreux touristes dont beaucoup d’entre eux s’y intéressent à l’achat de logement secondaire tellement ils ont des difficultés à trouver une chambre d’hôtel quand ils le désirent.
Tout le monde note avec soulagement le boom qu’a connu le Maroc dans le domaine du logement et dont le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme ne cesse de présenter au Souverain projet après projet et prévoit de construire sept nouvelles villes y compris Tamesna à la porte de Rabat et Tamnsourt à la porte de Marrakech.
Tout le monde continue de constater la croissance des transferts d’argent vers le pays de nos concitoyens résidant à l’étranger dont nombre d’entre eux reviennent au pays pour investir dans les régions dont ils sont originaires. Les MRE ont droit à un Conseil supérieur des MRE présidé par Sa Majesté le Roi lui-même.
Malgré tout cela, ces détracteurs, qui ne voient pas plus loin que leur nez, n’arrêtent pas de se lamenter sur le sort du Maroc et ne veulent pas croire que le Maroc vit depuis 1999 une révolution dont les résultats commencent à se sentir et seront palpables selon les spécialistes dans deux ou trois ans.
Un proverbe arabe exprime bien la situation actuelle que vit le Maroc, son monarque et ses détracteurs, disant que « Les chiens aboient, la caravane passe». Laissons ces détracteurs tourner en rond jusqu’au jour où ils retrouvent la raison et découvrent qu’il ne sert plus à rien d’aller à contre-courant des choses car le Maroc marche à pas de géant vers un avenir serein avec ou sans pétrole sous le règne du Commandeur des Croyants Mohammed VI que Dieu le garde, le glorifie.

Par Jawad TOUHAMI
Jeudi 30 Juillet 2009

Lu 1303 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs