Chronique littéraire

​Ceci n’est pas un polar - 20/06/2015 Par Jean Zaganiaris*

Connu pour ses travaux historiques sur le Maroc, Guillaume Jobin se lance désormais dans la littérature et vient de publier un roman policier dans la nouvelle maison d’édition « Editeur de Talents ». Fidèle à sa façon d’écrire l’histoire, en jouant avec les codes officiels de l’académisme universitaire sans lâcher sur l’impératif de rigueur, il développe une attitude analogue avec l’art du roman....

Cauchemar climatisé - 21/05/2015 Par Jean Zaganiaris*

Patrick Lowie est un écrivain belge habitant au Maroc depuis plusieurs années. Il vient de publier aux éditions PAT sa dernière chronique de Mapuetos intitulée Charabia. Comme il aime le dire lui-même en présentant ce projet d’écriture comportant une quarantaine de volets, « Mapuetos est une ville qui n’existe pas dans un pays qui n’existe pas ». C’est une ville que l’on invente en s’éloignant...

Cette vie qui nous consume - 20/02/2015 Jean Zaganiaris *

Avec ce deuxième recueil, Imane Naciri explore la fragilité et l’intensité des êtres pris dans des situations de vulnérabilité. Proche des nouvelles de Najat Dialmy  (Amères tranches de vie, 2012) ou de Siham Abdellaoui (Le bonheur se cache quelque part, Le Fennec, 2006),  Ultimes Confessions est conduit par deux fils rouges : la façon dont les appétits privés pervertissent les valeurs...

Seul l’amour peut encore nous sauver - 02/02/2015 Jean Zaganiaris* *Enseignant chercheur, EGE Rabat, Cercle de littérature contemporaine

Connu pour ses recueils de poésie, dont Cantique du désert (L’Harmattan, 2004) préfacé par Abdellatif Laâbi, Rachid Khaless vient de publier aux éditions La Croisée des Chemins son premier roman. Et signe là un coup de maître. Le récit se déroule entre la fin des années de plomb et l’avènement du nouveau Roi à la fin des années 90. Adam est un militaire à la recherche de son identité. Considéré...

“La Blanche”, un roman de Maï-Do Hamisultane - 01/12/2014 Jean Zaganiaris

“Détruire” dit-elle mélancoliquement Il y a quelque chose dans le style de cette jeune écrivaine franco-marocaine qui se situe entre Marcel Proust, Marguerite Duras et Mohammed Khair-Eddine. Quelque chose qui transcende les mots, les temps, les émotions. Et qui nous entraine loin de notre quiétude de lecteur. La narratrice annonce le ton : « J’ai senti l’éternité basculer dans le vide ». Les...








www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs




Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma