Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’INDH,la voie Royale pour lutter contre la pauvreté




L’INDH est avant tout une initiative Royale. Une stratégie de développement de SM. Mohamed VI pour lutter contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale. «Après une réflexion qui a mûri au fil des déplacements et des visites que J'ai effectués à travers les différentes régions du Royaume pour m'enquérir de ta situation, que J'ai décidé de t'entretenir, aujourd'hui, d'une question qui se trouve au cœur de notre projet de société, une question qui préoccupe et interpelle instamment la Nation dans son ensemble : institutions, acteurs politiques, syndicaux et économiques, société civile, et plus encore, familles et l'ensemble des citoyens.
Nous entendons par là la problématique sociale, qui constitue, pensons-nous, le défi majeur à relever pour la concrétisation de notre projet de société et de développement. En effet, nous avons décidé, avec l'aide de Dieu, de nous y atteler en lançant une nouvelle initiative qui se veut novatrice et ambitieuse, à savoir : " l'Initiative Nationale pour le Développement Humain». C’est en ces termes que SM le Roi Mohammed VI avait présenté au peuple marocain l’INDH en mai 2005. Dans sa globalité, l’initiative du Souverain a pour objectif de consolider d’abord l’Etat moderne à travers la démocratie, l’Etat de droit et surtout la promotion du droit de la femme et de l’enfant. Elle a pour but également de générer la croissance économique et sociale par le biais de certaines réformes et des projets structurants. En somme, l’INDH se veut un vaste programme de développement humain dans ses dimensions socio-économiques et culturelles sur la base d’une bonne gouvernance. Principe qui ne fut pas toujours compris par certains hommes d’autorité, nostalgiques d’une ère révolue et qui ont été sanctionnés comme ce fut, le cas entre autres, dans la province de Khénifra. Mais l’initiative nationale de développement humain vise aussi une consolidation des capacités et l’amélioration des conditions de vie et la création de projets générateurs de revenus. L’INDH, c’est particulièrement le soutien aux personnes en grande vulnérabilité avec un programme transversal et un autre pour la lutte contre la précarité. Le programme transversal ambitionne de soutenir, sous forme de contributions, des projets et des actions transversales visant à promouvoir et à pérenniser la démarche INDH au niveau de toutes les provinces et préfectures du Royaume. Ces projets sont sélectionnés par une procédure définie d'appel à projets qui cherche à renforcer l'ingénierie sociale par la mise en place :
- d'un Observatoire de développement humain,
- d'un réseau d'experts chargé de consolider et de diffuser les expériences ;
- d'un système d'information et de communication ;
On assiste donc à l’installation et la mise en œuvre de l'INDH par un programme de formation et d'assistance technique au profit :
- des comités locaux dans les communes et quartiers cibles ;
- des différentes catégories de travailleurs sociaux ;
- des cadres et employés des collectivités et associations impliquées dans le développement humain. L’INDH vise également à apporter un soutien aux micro crédits et aux activités génératrices de revenus et d’emplois et assurer le fonctionnement et le pilotage de l’INDH plafonnés à 10% de l’enveloppe du programme. L’initiative Royale lancée il y a quatre ans avec un compte d’affectation Spéciale avec 10 milliard de dh pour la période 2006/2010 dont les sources sont le budget général, les collectivités locales et une part prise en charge dans le cadre de différents accords issus de la coopération internationale, vise l'ancrage de la confiance des citoyens en l’avenir, l’implication et l’intégration de tous les citoyens dans le circuit économique. L’INDH s’appuie sur une démarche déconcentrée qui respecte les principes suivants :
- participation ;
- planification stratégique ;
- Partenariat et convergence des actions ;
- Bonne gouvernance.
A mi-chemin de cette initiative de développement humain, on peut dire que le bilan reste positif et qu’il y a des conclusions à tirer suite à la première phase de l’INDH. D’abord, il s’avère impératif que des efforts doivent être consentis dans le secteur de l’analphabétisme, la santé et la lutte contre le chômage, le logement social, la protection sociale, la solidarité mais également et surtout dans le secteur de soutien au tissu associatif. L’analphabétisme sévit encore surtout en milieu rural avec des taux élevés selon les régions, ce qui explique les difficultés à améliorer la qualité des compétences humaines qui entravent l’essor de certains secteurs et bloquent certaines réformes. En dépit des efforts fournis dans le secteur de l’éducation, de la généralisation de la scolarisation, il reste beaucoup à faire dans ce sens surtout sur le plan infrastructurel et au niveau des compétences éducatives.
Au volet du logement des pas de géant ont été franchis, cependant, la lutte contre l’habitat insalubre ou clandestin devrait se poursuivre sur plusieurs fronts. En somme un effort multidimensionnel est à fournir d’ici l’an 2012 pour atteindre les objectifs de l’Initiative qui en est à sa quatrième année.

KAMAL MOUNTASSIR
Jeudi 30 Juillet 2009

Lu 6883 fois


1.Posté par Abdelouahed Azhari le 12/03/2010 19:39
Nous observons actuellement qu’avec l’application de la loi 18.00 concernant le règlement de copropriété certains syndics bénévoles sont devenus de vrais obstacles à l’INDH. Ils ne respectent ni le principe de la non rétroactivité des lois, ni les décisions administratives, ni les décisions de la justice, ni l’appel du créateur de l’INDH. Pour cela, nous vous invitons à visiter le lien suivant :
http://syndics.e-monsite.com/

2.Posté par Abdelouahed Azhari le 26/03/2010 11:42
Les nouveaux ennemis de l'INDH

Nous observons actuellement, qu’avec l’application de la loi 18.00 concernant le règlement de copropriété, certains syndics bénévoles sont devenus de vrais ennemis de l’INDH.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs