Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les cinq petites victimes




Les cinq petites victimes

On ne peut terminer un tel acte d’accusation sans dire quelques mots des cinq jeunes victimes.
A propos de leur personnalité, nous ne disposons que de peu d’informations. Les seuls éléments recueillis l’ont été auprès des enseignants et de quelques personnes de leur voisinage. Vu leur jeune âge et l’impact émotionnel causé par leur disparition dans des circonstances tragiques, il est en effet apparu inapproprié de réaliser une enquête auprès de leurs condisciples.
Yasmine était élève en 3ème humanités générales au collège Sainte Gertrude de Nivelles. Elle est qualifiée par sa titulaire d’élève exemplaire, sociable et équilibrée. Elle était bien intégrée dans son école. Elle participait aux activités de l’école, y compris aux classes vertes et aux voyages scolaires. Ses copines les plus proches ont été surprises car tout semblait bien se passer dans sa famille. Yasmine paraissait très exigeante pour elle-même. Elle avait l’ambition de devenir professeur de français.
Ses résultats étaient excellents et avaient été salués par une mention élogieuse de sa titulaire à la fin du premier trimestre de l’année scolaire 2006-2007.
Elève de 6ème année primaire à l’école Saints Michel et Thérèse, Nora est décrite comme une enfant discrète mais parfaitement bien intégrée. Irréprochable en tous points, elle était considérée comme une très bonne élève faisant office de « locomotive de la classe». Son comportement était excellent.
Myriam était élève en 4ème année dans la même école que Nora. Comme celle-ci, sa classe se trouvait sur le site du collège Sainte Gertrude. Il s’agissait  selon sa titulaire d’une enfant calme, sereine et bien intégrée dans sa classe. Elle participait aux activités de la classe et était ouverte à ses condisciples. Elle était également une bonne élève. Sa gentillesse est également soulignée.
Mina et Mehdi fréquentaient la même école mais sur le site de la rue de la Religion. Tout aussi bonne élève que ses aînées, Mina était en 2ème année primaire. Elle présentait manifestement les mêmes qualités que ses sœurs. Plus jeune que celles-ci, elle éprouvait quelques difficultés à s’exprimer face à l’adulte.
Quant à Mehdi, il était encore en maternelle. Son institutrice le décrit comme un enfant calme, paraissant bien dans sa peau. Elle le trouvait « hyper couvé » par sa maman et par ses sœurs. Elle n’avait rien remarqué d’anormal dans son comportement dans les jours ayant précédé le drame.
Toutes les personnes qui ont eu l’occasion de rencontrer Mehdi, Mina, Myriam, Nora et Yasmine confirment qu’ils étaient particulièrement polis et bien élevés.



Libe libe
Dimanche 21 Décembre 2008

Lu 139 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs