Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Code de la discorde




Le Code de la discorde
Jamais une loi n'a suscité autant de polémique que le Code de la route. Les raisons sont complexes. Une chose est certaine : Toute législation est censée améliorer le vécu des citoyens et non le contraire. Or, les sanctions contenues dans la loi en phase d'adoption par la 2ème Chambre du Parlement n'ont induit que des conflits interminables entre les professionnels de la route et le ministère de tutelle. Au lieu que la loi soit le résultat d'un consensus entre les différentes parties, elle n'a fait que jeter de l'huile sur le feu d'une paix sociale déjà fragile.
Les grèves interminables ont porté un coup dur à l'économie nationale déjà affectée par la crise financière mondiale. Les marchés locaux ne sont plus suffisamment approvisionnés, provoquant par la même une flambée des prix qui grèvent sérieusement les bourses de l'ensemble des ménages marocains.
Dans les ports, les  importateurs et les exportateurs paient lourdement la facture. Non seulement, les denrées périssables qu'ils destinent aux marchés extérieurs risquent de s'avarier et leur faire perdre toute crédibilité vis-à-vis de leurs donneurs d'ordre, mais ils doivent également s'acquitter de pénalités de retard et de frais d'entreposage et de magasinage qu'ils n'ont ni souhaitées, ni réclamées, particulièrement en ces temps où la célérité est le maître mot de toute logistique.
De fait, le Code de la route, aussi incontournable soit-il, a pris le mauvais chemin: celui qui  peut mener vers la promulgation, mais au prix de tous les dégâts et de tous les accidents possibles.
Certes, la loi régissant la conduite des véhicules motorisés est très ancienne et aurait mérité un toilettage certain si ce n'est une refonte globale, mais le processus de son élaboration et de sa mise en œuvre a été un ratage au regard de ses incidences  socio-économiques .

Mohamed Kadimi
Samedi 11 Avril 2009

Lu 774 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs