Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La musique marocaine à l’honneur




La musique marocaine à l’honneur
Du 15 au 21 février 2009, le 15ème SIEL vibrera aux rythmes de tous les genres musicaux marocains. De la musique moderne à la nouvelle scène en passant par musiqat Al Ala et la musique sahraouie chaâbi, la musique berbère et les voix des années 70. Dimanche 15 février 2009, le public du Salon aura rendez-vous avec la crème de la musique marocaine moderne. Que de grands noms y débarqueront. ils y animeront des soirées musicales remplies de flegme et de délice. Présidé par le maestro Abderrahim Mountassir, l’Orchestre national marocain de la musique arabe accompagnera Mohamed Al Idrissi, Nouâman Lahlou, Nadia Ayoub et Zineb Yassir. Ces chanteurs sortiront de leurs discographies les plus belles chansons qui ont tissé la beauté de la musique marocaine. Il suffit de jeter un coup d’œil sur leurs répertoires pour s’embarquer dans cette richesse. et si l’expérience n’est pas la seule explication du talent, il conviendrait de chercher dans la fraîcheur d’une Zineb Yassir, ce qui fera le comble de cette soirée. La jeune prodige marche sur les traces de ses aînés. Le lendemain, les mélomanes auront droit à une rencontre inédite avec deux catalyseurs de la musique andalouse. Il s’agit d’Abderrahim Souiri et a l’incontournable Ba Jeddoub. Ces deux figures emblématiques du genre donneront le meilleur d’eux-mêmes pour enchanter le public du Salon. La musique sahraouie ne sera pas en reste. Mardi 17 févreir 2009, les troupes Ajaâba et Arroukba de Zakoura et Al Batoul Al Marouani feront naître en nous des envies d’escapades. Leur musique, de par son originalité, revivifie l’esprit de la culture des nomades. Un catalogue très riche qui s’annonce comme la voix du désert avec toute la symbolique qu’elle dégage. Mais pour davantage de transes et d’euphorie, la musique chaâbi est indispensable dans une manifestation pareille. Pour cela, la soirée du mercredi 18 février 2009 sera entièrement dédiée à ce genre musical très apprécié chez nous. La troupe Oulad Benâgida, originaire de Safi, promettra une ambiance fiévreuse au Casablancais. Mustpaha Bourgogne, l’une des figures de proue de la musique Chaâbi saisira l’occasion pour faire passer les tubes les plus beaux de ses albums. Alors que le lendemain, la musique amazighe sera à l’honneur. Mimoun Ourahou Al Atlas et la troupe de la très frénétique Tihihit seront les représentants privilégiés de ce genre de musique. Et pour satisfaire les jeunes et moins jeunes, le SIEL ouvrira ses portes à la nouvelle tendance. Vendredi 21 février 2009, se profileront au passage le chanteur de raï le plus apprécié au Maroc Saïd Mousskir et l’ambassadeur du chaâbi groove, Mazagan. Ce dernier est l'une des découvertes les plus surprenantes de la musique urbaine marocaine de ces dernières années. Avec son chaâbi groove bien soigné, le groupe confirme son statut de nouvel espoir de la scène musicale marocaine. Il se produit un peu partout et rencontre un franc succès. Sept musiciens débordant de charme mais surtout dotés d’une bonne maîtrise de leurs instruments. il s'agit des artistes : Issam Kamal (guitariste, chanteur, auteur, compositeur et arrangeur), Ghefara Belattar (percussionniste), Nabil Andalouss Ouartassi( batteur), Abdelhak Amal (claviériste), Mohamed Ali Aît Tahiri (bassiste), Mohamed Hammam (pianiste, percussionniste et choriste) et Hassan Foulane (excellent violoniste et joueur de R’bab, en provenance du groupe Amarg Fusion). Ils se passionnent tous pour la musique qu'ils fredonnent depuis leur tendre enfance. Ils présenteront sans nul doute un tableau qui ne laissera rien au hasard et qui ne restera surtout pas suspendu dans l'espace et le temps. Amateur de variations et de métamorphoses, le groupe offre un joli cadeau à la ville qui a donné naissance à de nombreux grands artistes et écrivains tels que la légende Driss Chraîbi. Avec son deuxième album, le groupe confirme son statut de l'espoir de la nouvelle scène marocaine. L'opus contient douze titres au total. Un programme généreux et vaste, un peu trop ambitieux. On peut découvrir dix chansons traitant de thèmes riches et diversifiés. Un ensemble de thèmes s'articulant autour du quotidien de la jeunesse et la société marocaine. Ce sont eux-mêmes qui signent leurs textes et leur musique. La frimousse et les intonations de la charmante musique de la troupe évoquent une fluidité de sensualité vibrante d'onirisme intime et d'arrangements savants. Et pour terminer en beauté, les voix douces des années 70 seront de la partie, samedi 22 février en clôture du 15ème SIEL. On y rendra hommage aux trois troupes marocaines légendaires : Nass El Ghiwane, Jil Jilala et Lemchaheb. Un grand moment qui les fera rencontrer avec un large public en état de grâce et déjà initié à leur mouvement. De tout temps, le monde des «Ghiwanes» et de nos jours encore, par le biais des rencontres plus ou moins fortuites, a toujours réuni les trois troupes avec leur public. La tradition de la taverne où l'on parle, boit et où souvent se crée un monde très particulier d'échange et de camaraderie n'a pas encore tout à fait disparu. C'est ainsi que, comme en de nombreuses occasions, jaillit la fête et parfois même l'euphorie. Le point commun entre les trois groupes, c'est que ce petit plus aussi intangible que réel avait, il y a trente ans, transformé une simple rencontre entre amis en une véritable œuvre d'art intarissable. La popularité de ces groupes à travers le monde doit largement s'appliquer par cette rare qualité qui continue à faire vivre leurs fans dans le temps et hors du temps, dans le présent le plus pur sans avoir besoin de renier leur passé, ni de s'inquiéter de leur avenir. Certes le public, plus nombreux d'une année à l'autre, s'y désaltère avec eux, connaît cette source et sait bien que cette image n'est pas si loin de la réalité.

A.
Samedi 14 Février 2009

Lu 1292 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs