bSix ans après, Beyoncé s ’ offre une “Renaissance ” avec un nouvel album


Libé
Vendredi 17 Juin 2022

bSix ans après, Beyoncé s ’ offre une “Renaissance ” avec un nouvel album

La mégastar américaine Beyoncé, l'une des chanteuses les plus influentes de ces vingt dernières années, sortira le 29 juillet son très attendu septième album, intitulé "Renaissance", six ans après le précédent.
 L'annonce a été faite jeudi par les plateformes de streaming Tidal, Spotify et Apple Music, qui ont dévoilé sur Twitter le nom et la date de sortie de l'album.


Parallèlement, les réseaux sociaux de la star américaine ont affiché un message sobre écrit en blanc sur fond noir: "act I... RENAISSANCE". Les photos de profil de la chanteuse avaient été supprimées de ses comptes il y a quelques jours, signe qu'une annonce était imminente.


Dans le cadre de cette campagne marketing, l'édition britannique du magazine Vogue a également dévoilé jeudi la Une qu'elle consacrera à Beyoncé dans son édition de juillet, en kiosques le 21 juin.
 Les photos montrées par Vogue - Beyoncé dans des tenues glam et rétro-futuristes, sur des pistes de danse - présagent un album très dansant.


"Des voix aériennes se mêlent à des rythmiques implacables et en une fraction de seconde, je suis transporté dans les clubs de ma jeunesse", écrit Edward Enninful, le journaliste du Vogue britannique qui a rencontré Beyoncé dans sa maison de Los Angeles.


Le précédent album de la chanteuse afro-américaine de 40 ans, "Lemonade", datait de 2016. Son premier en solo, "Dangerously in Love", était sorti en 2003, alors qu'elle faisait encore partie du groupe Destiny's Child.


Entre les deux, Beyoncé est devenue l'une des artistes les plus influentes au monde, grâce à sa musique mélange de R'n'B, pop et hip-hop, et à une esthétique très travaillée.
 Beyoncé est mariée à un autre poids lourd de l'industrie musicale, le rappeur Jay-Z, père de ses trois enfants.




Bouillon de culture

Kevin Spacey 
  
 

L'acteur américain Kevin Spacey a "vigoureusement" démenti jeudi les accusations d'agressions sexuelles sur trois hommes au Royaume-Uni, lors de sa comparution devant un tribunal londonien qui l'a laissé libre jusqu'à une prochaine audience en juillet.
La star de la série "House of Cards", 62 ans, dont la carrière avait été stoppée net par une série d'accusations depuis l'affaire Weinstein, est apparue calme et confiante à la Westminster Magistrates Court.


A son arrivée en voiture, Kevin Spacey a été accueilli par une nuée de photographes et de caméras, souriant mais sans faire de commentaire. Il est reparti de la même façon à l'issue d'une courte audience d'une demi-heure. 
Costume bleu et lunettes, il a brièvement pris la parole au début de l'audience pour décliner son identité - Kevin Spacey Fowler -, sa date de naissance - le 26 juillet 1959 - et son adresse à Londres, puis lui ont été lues les accusations retenues contre lui.
"M. Spacey dément vigoureusement tout acte criminel dans cette affaire", a déclaré son avocat, Patrick Gibbs. "Il doit répondre à ces accusations pour poursuivre sa vie", a-t-il ajouté.
 Relevant qu'il s'était présenté volontairement, le juge Tan Ikram a décidé de le laisser libre jusqu'à une prochaine audience, le 14 juillet au tribunal de Southwark, à Londres.

Malgré sa "pleine coopération" à l'enquête, l'accusation avait demandé qu'il soit placé en liberté conditionnelle avec obligation de rester à Londres mais sa défense a fait valoir que le comédien vit aux Etats-Unis, où il a de la famille ainsi qu'un chien de neuf ans.
 Cette brève audience, consacrée à des questions de procédures, a lancé ce qui s'annonce comme une longue bataille judiciaire.
 Kevin Spacey est poursuivi pour quatre agressions sexuelles sur trois hommes, dont les noms n'ont pas été rendus publics, entre mars 2005 et avril 2013.

 
Marilyn Monroe
 
Le musée privé possédant la célèbre robe portée par Marilyn Monroe pour chanter "Happy Birthday Mr President" a démenti jeudi qu'elle ait été endommagée par Kim Kardashian durant la soirée de gala du Metropolitan Museum de New York, comme certains fans de l'actrice l'ont affirmé.
"Kim Kardashian a été vivement critiquée pour avoir porté la robe de «Happy Birthday» mais le fait est qu'elle n'a en aucune façon endommagé le vêtement durant le peu de temps qu'il a été porté au gala du Met", a réagi le musée Ripley's dans un communiqué.

Un collectionneur fanatique de Marilyn Monroe a accusé cette société, propriétaire de la robe portée par l'actrice en 1962 pour souhaiter un bon anniversaire au président Kennedy, d'avoir laissé Kim Kardashian l'enfiler pour le prestigieux gala du Met, ce qui l'a selon lui "irrémédiablement endommagée".

Pour étayer ses dires, Scott Fortner a diffusé des photos de la robe crème ornée de milliers de cristaux.
Sur la première série d'images figure selon lui la fameuse robe de Marilyn telle qu'elle était avant le gala du Met. La seconde série a été prise par un ami de Scott Fortner dimanche dans la vitrine du musée Ripley's d'Hollywood, après que Kim Kardashian l'a enfilée.

La comparaison des clichés semble montrer de petites déchirures dans le tissu au niveau de la fermeture dorsale et plusieurs cristaux manquants ou ne tenant plus qu'à un fil dans le dos de la robe.

Ces clichés et les dégâts présumés infligés à la robe, achetée aux enchères par Ripley's en 2016 pour la somme record de 4,8 millions de dollars, ont suscité de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux ces derniers jours.



Lu 1227 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.